Séance du 27/11/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Le patron historique d’Aluminium du Maroc cède la place à son frère Mohamed Alami. La décision a été entérinée lors du Conseil d’administration et l’assemblée générale ordinaire tenus le 29 juin.

Aluminium du Maroc. Abdelouahed Alami démissionne de son poste de PDG

Par M. M. | LE 03-07-2020 
Le patron historique d’Aluminium du Maroc cède la place à son frère Mohamed Alami. La décision a été entérinée lors du Conseil d’administration et l’assemblée générale ordinaire tenus le 29 juin.

C’est la fin d’un long feuilleton de lutte de pouvoir au sein des instances de gouvernance d’Aluminium du Maroc. PDG historique de la firme, contesté par le clan de son frère Mohamed Alami pour la stratégie de diversification qu’il a menée dans l’immobilier et le tourisme, Abdelouahed Alami cède finalement sa place de PDG.

« Douah », comme ses intimes l’appellent, a présenté sa démission. Décision entérinée par le Conseil d’Administration du groupe et l’assemblée générale ordinaire tenus le 29 juin. Il est remplacé à ce poste par son frère Mohamed Alami.

« Douah » quitte la présidence mais reste dans la boîte

C’est donc la fin d’une longue aventure pour cette figure mythique de Tanger qui a fait d’Aluminium du Maroc un des fleurons industriels du pays. Et l’épilogue d’une lutte de pouvoir qui dure depuis 2016…

>>>Lire à ce sujet: Luttes pour le pouvoir à la tête d’Aluminium du Maroc

« Tout cela est derrière nous », nous confie Abdeslam Alami, fils du nouveau PDG, à l’origine de la fronde contre son oncle Douah en raison de ses positions sur la stratégie du groupe. « Ces décisions ont été prises dans la concertation totale. Et le Conseil d’administration et l’Assemblée générale se sont tenus dans une bonne ambiance. Il n’y a pas eu le moindre choc ou conflit… », assure-t-il.

Douah ne quitte pas définitivement d’ailleurs la société, puisqu’il a été nommé Président d’honneur du Conseil d’administration et reste également administrateur du groupe.

Fils du nouveau PDG, Abdeslam Alami a été nommé Vice-Président, au même titre que Sharif Alami, fils de Douah, qui a été maintenu dans son poste dans une sorte d’équilibre des pouvoirs entre fratrie… Abdeslam Alami a également été coopté en tant qu’administrateur, en remplacement d’Ahmed Rahhou, ancien patron du CIH, actuellement ambassadeur du Maroc auprès de l’Union Européenne.

Cooptation de nouveaux administrateurs indépendants

En parallèle de ces changements à la tête d’Aluminium du Maroc, le Conseil d’administration a entériné d’autres décisions portant sur la gouvernance du groupe.

Fixé à 11, le nombre de sièges au sein du Conseil a été porté à 15, avec la cooptation de nouveaux administrateurs indépendants.

Il s’agit de :

-Janie Letrot, ancienne bras droit de Abdeslam Ahizoun au sein de Maroc Télécom et membre du conseil de surveillance de la BMCI ;

-Radia Chmanti Houari, directrice du cabinet de conseil Bright & Partner Ltd,  et ancienne vice présidente du laboratoire pharmaceutique GSK pour l’Afrique du Nord.

-la consultante en communication Sabr Abou Ibrahimi ;

-Francis Guillois, un spécialiste français dans le conseil dans le secteur de l’Aluminium.

- Abdul Hussein Beydoun, homme d’affaires libanais actif en Afrique subsaharienne, notamment en Côte d’Ivoire à travers le groupe Bernabé qu’il a racheté en 2003.

Le Conseil a décidé également de la constitution d’un comité exécutif, composé des deux vice-présidents et du directeur général délégué, Benoit Vaillant, qui a été confirmé dans son poste.

Trois comités spécialisés ont été également créés, dont la présidence a été confiée aux trois nouvelles administratrices :

-Le comité audit et gestion des risques, présidé par Janie Letrot ; 

- Le comité investissements et stratégie de développement, présidé par madame Radia Chmanti Houari.

-Le comité nominations, rémunérations et gouvernance, présidé par Sabr Abou Ibrahimi.

 

Aller à