Page d'accueil Actus

Grosse performance d'Attijariwafa Bank en 2017

medias24

L'effet taille commence clairement à jouer sur la rentabilité. Les performances, PNB, résultat d'exploitation, RNPG, sont en nette amélioration.

L'effet taille commence clairement à jouer sur la rentabilité. Les performances, PNB, résultat d'exploitation, RNPG, sont en nette amélioration.

Attijariwafa Bank s’achemine vers une grosse performance en cet exercice 2017. Les chiffres à fin septembre 2017 montrent une forte hausse du résultat d’exploitation qui bondit de 16,2%.

Si on extrapole par simple règle de trois [l’activité bancaire reste assez linéaire à ce stade], AWB s’achemine vers un résultat net part de groupe de 5,4 MDH d’ici fin décembre 2017 contre 4,8 MMDH en 2016.

La banque reprend nettement des couleurs au bout d’une année de conjoncture moyenne, mais marquée par la finalisation de l’acquisition de Barclays Egypt et son intégration dans le périmètre Attijariwafa.

Après avoir connu en 2015 et pour la première fois de son histoire une baisse de son PNB, la filiale de la SNI avait réalisé en 2016 une progression timide, à l’instar de ses concurrentes.

En 2017, il y a une accélération du rythme.

Pour les neuf premiers mois de l’année, avec un PNB en hausse de 10% et des charges contenues à +7,8% ainsi qu’un coût du risque quasi stable en valeur absolue, l'effet taille commence à jouer.

Le résultat d'exploitation est en amélioration de 16,2% et le résultat net part de groupe de 15,8%.

En valeur absolue, La croissance du PNB est portée par: 

1. la marge d'intérêt + 806 millions de DH (+9,3%),

2. Les activités de marché +489 millions de DH (+18,8%),

3. Les commissions + 223 millions de DH (+6,8%).

Les charges d'exploitation augmentant moins vite (+7,8%) que le PNB (+10 %) et le coût du risque étant plus faible en valeur relative (10% du PNB contre 11,4% en T3 2016), le résultat d'exploitation s'apprécie de 16%. 

Voici le communiqué diffusé par Attijariwafa Bank à l'issue du conseil d'administration présidé vendredi 24 septembre 2017 par Mohamed El Kettani:

"Au titre des neuf premiers mois de l’année 2017, le produit net bancaire s’élève à 16,2 milliardsde dirhams en accroissement de 10,0% porté par l’ensemble des compartiments : marge d’intérêt (+9,4%), marge sur commissions (+6,9%), résultat des activités de marché (+18,9%).

"Le résultat net consolidé ressort à 5,0 milliards de dirhams en hausse de 20,2% (+13,2% à périmètreconstant), bénéficiant notamment de la baissedu coût du risque (-2,7%). Le résultat net part dugroupe s’améliore, quant à lui, de 15,8% (+13,8% àpérimètre constant).

"La solidité financière se renforce à travers la hausse de 16,7% des fonds propres à 49,4 milliards dedirhams et la rentabilité financière s’améliore et s’établit à 15,0% pour le RoE et à 1,4% pour le RoA (contre respectivement 14,5% et 1,3% au titre des neuf premiers mois de 2016).

"La croissance du RNPG a été portée par les bonnes performances commerciales, opérationnelles et financières de l’ensemble des pôles d’activité:

- la Banque au Maroc : +17,7% notamment grâce à l’amélioration du coût du risque ;

- les Sociétés de Financement Spécialisées : +3,5% ;

- l’Assurance : -46,6% (+6,8% à périmètre constant) ;

- la Banque de Détail à l’International: +47,7% (+14,1% à périmètre constant). Le changement de périmètreconcerne essentiellement Attijariwafa bank Egypt,filiale intégrée au périmètre en mai 2017. Cettedernière enregistre en 2017 une forte croissancede l’ensemble de ses indicateurs.

"Attijariwafa bank aborde la fin de l’exercice 2017 et l’exercice 2018 avec confiance, optimisme et mobilisation autour du déploiement de son plan stratégique «Energies 2020» visant à dessiner la banque de demain". [Fin du communiqué]

L'HISTORIQUE DU COURS DURANT LES SIX DERNIERS MOIS

 

COMPTES CONSOLIDES AU 30 SEPTEMBRE 2017

 

COMPTES SOCIAUX AU 30 SEPTEMBRE 2017