Tableau de bord

le 16/09/2019
MASI
MADEX

MASI Pts

medias24

Face à l’ascension du dollar par rapport à l’ensemble des monnaies des pays avancés et émergents, le dirham n’a pas échappé à ce sort. La baisse du dirham n'a aucun lien avec la flexibilisation du régime de change. Elle s'explique entièrement par "un effet de panier".

Le dirham a baissé de 6% face au dollar depuis janvier 2018, mais pas à cause de la flexibilisation

Mouna Ettazy  | LE 06-09-2019 
Face à l’ascension du dollar par rapport à l’ensemble des monnaies des pays avancés et émergents, le dirham n’a pas échappé à ce sort. La baisse du dirham n'a aucun lien avec la flexibilisation du régime de change. Elle s'explique entièrement par "un effet de panier".

Depuis la flexibilisation du régime de change, le dollar s’est apprécié d’à peu près 6% par rapport au dirham.

La parité USD/MAD est en effet passée de 9,1568 dirhams pour un dollar au 1er janvier 2018 à 9,6698 dirhams pour un dollar au 1er septembre 2019.

Evolution de la parité USD/MAD : 

Source : Bloomberg Markets 

Selon la directrice du pôle analyse et recherche d’une grande banque de la place, « le recul de la monnaie nationale face au dollar est expliqué principalement par un effet panier (évolution de la parité euro/dollar) et non à un effet marché (demande de devises importante) ».

Et de continuer : « Aucun changement majeur n’a été constaté suite à l'élargissement de la bande de fluctuation du dirham. Sa baisse face au dollar est liée au contexte international. D'ailleurs, le dirham fluctue toujours à l'intérieur de l'ancienne bande de fluctuation (+/-0.3%). C’est comme s’il n’y a pas eu de flexibilisation du régime de change ».

Le cours du dirham est déterminé sur la base d’un panier de devises composé à hauteur de 60% d’euros et 40% de dollars, avec une bande de fluctuation de +/-2,5% de part et d’autre du cours central qui est déterminé à partir du panier. L’évolution de la parité USD/MAD est donc liée principalement à la variation de la parité EUR/USD sur le marché international, plutôt qu'à l'offre et à la demande de devises sur le marché national. La preuve, le dirham n'a jamais atteint les limites de sa bande de fluctuation.

A l'international, le dollar s’est apprécié «face à l’ensemble des monnaies des pays avancés et émergents », comme l’avait souligné Bank Al-Maghrib au niveau de son rapport sur la stabilité financière pour l’exercice 2018. Il a expliqué que cette hausse est liée aux « bonnes performances économiques des États-Unis et la poursuite de la normalisation de la politique monétaire de la FED, combinées aux tensions commerciales ».

Dans ce contexte, la parité EUR/USD s'est dégradée de 11% pour se situer à 1,1051 dollars pour un euro (observé le 1er septembre 2019) contre 1,2424 dollars pour un euro le 1er janvier 2018.

Evolution de la parité EUR/USD :

Source : Bloomberg Markets 

En évoluant à la hausse face à l’euro, le dollar s’est ainsi apprécié en même temps par rapport au dirham.

A rappeler que le dirham s’est apprécié face à l'euro et au dollar pendant sa première année de flexibilisation. Pour Bank Al-Maghrib, cette évolution reflète la résilience de l’économie et la bonne préparation qui a précédé le démarrage de la flexibilisation. Mais en 2019 la situation a changé à cause du contexte international actuel. 

Parité USD/MAD : quelles perspectives d’évolution ?

« L’évolution de la parité USD/MAD dépendera du contexte international », affirme notre interlocutrice qui souligne par ailleurs que le contexte reste « incertain pour le moment ».

Selon elle, deux dates majeures pourraient influencer les marchés de change internationaux : le 12 septembre et le 1er octobre prochains.

Le 12 septembre, la BCE va annoncer des nouvelles mesures afin de relancer l’économie européenne. « Si la BCE annonce une nouvelle fois un programme de rachat, cela montrerait que l’économie mondiale rentre dans une récession », commente notre source.

A compter du 1er octobre 2019, Trump a déclaré que les États-Unis feraient passer de 25% à 30% leurs droits de douane sur un montant de 250 milliards de dollars d'importations chinoises. Cette situation renforcera les tensions entre les deux pays et pèsera sur les marchés internationaux.

La séance du jour
16-09-2019
10:01Le MASI démarre la semaine au rouge
Page d'accueil Actus