Tableau de bord

le 18/08/2019
MASI
MADEX

MASI Pts

medias24

Fondé en 2016 par Bachir benslimane, le courtier  a déjà traité plus de 200 millions de dirhams de volumes. Sa promesse : offrir à ses clients les meilleurs taux et les meilleures conditions, dans un circuit totalement digitalisé. Spécialisé dans le crédit immobilier, il veut élargir ses services à la Mourabaha, au crédit conso, aux comptes d'épargne et aux contrats d'assurances. 

 

 

Bachir Benslimane, fondateur et CEO de SOScreditimmo.ma
Fondé en 2016 par Bachir benslimane, le courtier a déjà traité plus de 200 millions de dirhams de volumes. Sa promesse : offrir à ses clients les meilleurs taux et les meilleures conditions, dans un circuit totalement digitalisé. Spécialisé dans le crédit immobilier, il veut élargir ses services à la Mourabaha, au crédit conso, aux comptes d'épargne et aux contrats d'assurances.

Accéder au crédit immobilier le plus adapté à son profil, aux meilleurs taux et conditions et dans les meilleurs délais, en étant accompagné gratuitement tout au long du processus sans avoir à se déplacer, c’est la promesse de SOScreditimmo.ma, une start-up innovante qui ambitionne de révolutionner le monde du courtage en crédits immobiliers, aussi bien conventionnels que participatifs.

La start-up, qui vient d'accueillir dans son capital le fonds SEAF Morocco Growth Fund, créé dans le cadre du Fonds Innov Invest (FII), propose un courtage 100% en ligne de crédits immobiliers. Nous avons rencontré son fondateur, Bachir Benslimane, un aguerri du marketing digital, qui a cumulé plusieurs années d’expérience dans le domaine au Maroc et dans d’autres pays, en plus de certifications internationales en la matière.

Le digital, il le connaît bien, et mise tout sur lui non seulement pour faire des économies substantielles, mais également pour assurer une gestion efficace de son entreprise et faciliter la vie à ses clients.

SOScreditimmo.ma est encore jeune. Bachir Benslimane nous raconte que c’est durant l’été 2017 que le courtier est officiellement lancé, mais que le travail sur cet outil a commencé dès 2016. Le concept a connu un véritable élan alors que le serial entrepreneur avait tenté le coup avec d'autres start-ups, notamment un service de courtage en travaux de construction ou un autre de vente de voitures en surstockage chez les concessionnaires automobiles.

"Nous avions diversifié nos investissements à travers la création de différents portails", nous explique notre interlocuteur. "Il s'agissait de tester le marché, et de voir son comportement en termes de demande. Nous voulions déboucher sur le concept qui serait le plus porteur" ajoute-il.

Au final, c’est SOScreditimmo.ma qui s’est distingué du lot. "Nous nous sommes focalisés sur ce projet là depuis 2016, en lançant une première version du site web basique et simple", précise le fondateur de la firme.

Un volume de 200 MDH traité jusqu'à fin 2018

Les moyens sont alors petits, mais les ambitions, elles, sont très grandes. A travers un budget de communication "très limité", entièrement versé sur Internet, l'entreprise a pris de l'élan.

En effet, jusqu’à fin 2018, et avec deux courtiers seulement, SOScreditimmo.ma a traité un volume de 200 millions de dirhams en crédits immobiliers débloqués pour sa clientèle, avec une moyenne générale de crédits de 1 million de dirhams par client. Le tout sans que la start-up ne touche aucun dirham auprès des demandeurs de crédits, contrairement à d'autres courtiers qui exigent des commissions.

Le business model des courtiers en crédits repose en effet sur une rémunération auprès des banques. "Chaque banque nous octroie un pourcentage sur le volume de crédits que nous avons débloqué auprès d'elle, et ce mensuellement", explique Bachir Benslimane.

"Mais cela n’a aucun impact sur les offres qui sont faites au client, c'est à dire que le coût du crédit ne devient pas plus cher juste parce que nous facturons une commission à la banque", insiste-t-il.

L’autre avantage apprécié par les clients, c’est le service 100% en ligne, et qui reste digitalisé durant le processus jusqu’à la contractualisation du crédit immobilier. "Tout se fait par Internet et par téléphone, que ce soit le montage du dossier, l'envoi des documents justificatifs, l'obtention de l'accord de principe, etc. Le client ne se déplace qu'au moment où nous lui disons de venir signer son contrat de prêt chez la banque", explique Bachir Benslimane.

Le patron du courtier dit avoir employé les dernières technologies pour impliquer tous les intervenants du processus de l’octroi du crédit, et d’assurer à ses clients un véritable suivi en temps réel de l’avancement de leurs dossiers, à travers un espace client dédié.

C’est justement ce levier technologique qui, selon le fondateur de SOScreditimmo.ma, fait la force de sa start-up : "Nous n’avons pas une vocation à ouvrir des agences physiques. Tout se fait sur Internet, notre back-office est entièrement digitalisé, et de ce fait nous réalisons des économies importantes et une efficacité remarquable en termes de traitement de dossiers", avance-t-il.

Son ambition : "démystifier le crédit"

Au-delà de l’apport digital du courtier, Bachir Benslimane évoque une autre mission phare de son projet : "Nous voulons exposer en toute transparence le crédit immobilier au Maroc", insiste-il. Le but étant d’offrir, toujours à travers un canal entièrement digital, un diagnostic financier sur mesure et "toutes les simulations possibles" dont le client a besoin.

Le but est également d’offrir les meilleurs taux et les meilleures conditions au client. SOScreditimmo.ma a noué des partenariats avec "les banques les plus compétitives" de la place. Des partenariats qui lui ont permis de bénéficier d’une offre compétitive pour sa clientèle.

Les banques octroient en effet une grille de taux spécialement dédiée aux courtiers, que les clients potentiels ne retrouveront pas en agence. Le taux le plus bas obtenu par SOScreditimmo.ma oscille à présent autour de 4% fixe. Bien évidemment, l’obtention d’un taux aussi bas nécessite de remplir certains critères relatifs à l’âge, au montant du prêt et sa durée… en plus de critères spécifiques à chaque banque.

Des critères d’exigibilité que Bachir Benslimane promet d’expliquer et d’éclaircir de bout en bout à travers une nouvelle version de son site qui sera lancée à la rentrée, et qui s’inscrit mieux dans cette mission de démystification du crédit immobilier au Maroc.

Au-delà des simulations ordinaires, offertes en ligne par d’autres courtiers ou par les banques elles-mêmes, Bachir Benslimane travaille, pour la nouvelle version de son courtier, sur l’introduction de simulateurs de rachat de crédits, de règlement par anticipation, ou même de restitutions de l'IR, entre autres. Et ce pour que le client connaisse et quantifie toutes les options qui se présentent à lui, encore une fois sans avoir à se déplacer.

Par ailleurs, la start-up proposera pratiquement les mêmes services de simulation et d'obtention des meilleures conditions pour la Mourabaha, ainsi que pour le crédit à la consommation et même, plus tard, pour les comptes d’épargne, où il s'agira d'obtenir les meilleurs taux de rendement.

Des services sur lesquelles l'entreprise ambitionne de communiquer massivement, toujours à travers Internet. Parallèlement, SOScreditimmo.ma renforcera son équipe d’une vingtaine de courtiers : "Si nous avons fait 100 millions de dirhams de chiffre d’affaires avec deux courtiers seulement rien qu'en 2018, avec 20 courtiers nous ferons minimum 1 milliard de dirhams", se réjouit Bachir Benslimane.

C’est sa dernière levée de fonds auprès de SEAF Morocco Growth Fund qui permettra de financer à présent sa vision ambitieuse de devenir leader du courtage immobilier au Maroc. Mais le jeune entrepreneur a d’autres ambitions, et veut même proposer le courtage 100% en ligne en assurances et, d’ici 2020, explorer d’autres marchés à l’international. A suivre.

Page d'accueil Actus