Page d'accueil Actus

OPV Maroc Telecom : 33 milliards de dirhams mobilisés en 8 jours !

medias24

L’Etat voulait céder 2% du capital de l’opérateur à 2,2 milliards de dirhams. 25 000 souscripteurs ont répondu à l’offre étatique pour un montant 15 fois supérieur. Selon les premières estimations, le taux de satisfaction de la demande se situera entre 10 et 15%.

L’Etat voulait céder 2% du capital de l’opérateur à 2,2 milliards de dirhams. 25 000 souscripteurs ont répondu à l’offre étatique pour un montant 15 fois supérieur. Selon les premières estimations, le taux de satisfaction de la demande se situera entre 10 et 15%.

Une source sûre nous confirmait dimanche le succès de l’OPV Maroc Telecom : 25 000 souscripteurs y ont participé pour un montant 15 fois supérieur à l’offre, soit 33 milliards de dirhams.
Un montant énorme mobilisé en 8 jours, du mercredi 26 juin au vendredi 5 juillet.

Selon une source du marché, ce montant a été mobilisé essentiellement par les investisseurs qualifiés et les OPCVM, mais aussi les personnes physiques et morales et les salariés du groupe qui représentent (en nombre) l’essentiel des 25 000 souscripteurs à l’opération. 

Ce qui renseigne sur deux choses : la capacité du marché casablancais à financer des opérations de grande taille et la soif des investisseurs et des boursicoteurs en papier frais.

Le « collatéral », la technique qui a fait exploser la demande

Il faut dire aussi que le montage de l’opération a facilité cette grande mobilisation, puisque l’apport en cash n’était pas systématiquement exigé

Pour donner le maximum de chance de réussite à l’OPV, les arrangeurs de l’opération (Attijari et la BCP) ont prévu pour les personnes disposant déjà d’un portefeuille titres de mettre en collatéral leur portefeuille. 

Un portefeuille actions de 100 millions de dirhams donnait, à titre d'exemple, droit à une souscription de 80 millions de dirhams (80% de la valeur du portefeuille). Idem si la garantie présentée est constituée de parts d’OCPVM (hors monétaires) ou d'un dépôt à terme. 

Si le portefeuille est composé d’obligations d’Etat ou de valeurs monétaires, plus liquides et moins risquées, la souscription pouvait aller jusqu'à 100% de la valeur du portefeuille.

Selon nos informations, beaucoup d’investisseurs, dont des personnes physiques clientes de banques privées, ont recouru à cette technique. 

Voici comment seront distribués les titres

L’opération est donc un succès pour l’Etat et ses conseillers financiers. L’objectif premier qui a été de lever les 2,2 milliards de dirhams est atteint. Mais la grosse demande (en montant) va créer des frustrations dans les rangs des investisseurs, puisque à ce taux de souscription (15 fois), le taux de satisfaction devrait se situer entre 10 et 15% selon les premières estimations du marché.

Ceux qui ont demandé 10 millions de dirhams de titres par exemple ne seront servis qu’à hauteur de 1,5 million de dirhams au grand max. 

Le nombre de titres alloués aux personnes physiques et morales est de 5 860 000 actions. Leur distribution se fera en deux temps comme prévu par la note d’information de l’OPV.

Dans le cadre d’une première allocation, les actions seront servies à hauteur de 150 actions par souscripteur. Les actions seront allouées à raison d’une action par souscripteur avec priorité aux demandes les plus fortes. 

Le mécanisme d’attribution d’une action par souscripteur, dans la limite de sa demande, se fera par itération jusqu’à atteindre au maximum 150 actions par souscripteur dans la limite du nombre de titres alloués à ce type d’ordre. 

Toutes les personnes qui ont exprimé une demande supérieure à 150 titres seront servies ici. En supposant que 20 000 personnes physiques et morales ont participé à la souscription, 3 millions de titres seront distribués dans le cadre de cette première allocation, à raison de 150 titres par personne.

Les 2 860 000 titres restants seront distribués dans un second temps au prorata des demandes. Voici ce que dit la note d’information

A la suite de la 1 ère allocation, si le reliquat des titres offerts (RTO) issu de cette allocation est inférieur au reliquat de titres demandés « RTD » (c’est le scenario actuel), alors le « RTO » sera alloué au prorata de la demande. Dans le cas contraire, la demande sera servie entièrement. Le ratio d’allocation sera calculé comme suit : RTO / RTD.

Le reliquat en espèces remboursé trois jours après la livraion des titres

Les 2 860 000 titres ne suffiront pas à satisfaire toute la demande exprimée. D’où le faible taux de satisfaction attendue. 

Un taux similaire à la dernière opération de cession de titres opérée en 2016 par l’Etat dans le cadre de l’OPV de Marsa Maroc. Souscrite plus de six fois, cette OPV de 1,9 milliard de dirhams avait mobilisé plus de 18 000 souscripteurs pour un taux de satisfaction de 15%. Des résultats quasi identiques à l’OPV actuelle de Maroc Telecom. 

A noter que la livraison des titres se fera le 16 juillet. Les souscripteurs ayant exprimé en cash une demande supérieure au montant alloué se verront rembourser par leurs banques le reliquat espèces dans un délai n’excédant pas trois jours de la date de règlement/livraison.

 

 

Séance du 19-07-2019

Marché de change
Journée du 19-07-2019