Tableau de bord

le 23/08/2019
MASI
MADEX

MASI Pts

medias24

L'affaire de "fraude" dévoilée par Citron Research prend de l'ampleur. Un recours collectif à la justice vise désormais la licrone africaine à Wall Street.

L'affaire de "fraude" dévoilée par Citron Research prend de l'ampleur. Un recours collectif à la justice vise désormais la licrone africaine à Wall Street.

Le cabinet Gainey McKenna & Egleston annonce qu’un recours collectif à la justice a été décidé contre Jumia Technologies à New York pour le compte de ceux qui ont acheté les titres de Jumia entre le 12 avril et le 9 mai 2019, d’après un communiqué du cabinet, diffusé par Globe Newswire.

La plainte affirme que la société a fait des déclarations fausses et/ou trompeuses et/ou a omis de divulguer, entre autres, que:

- Jumia avait surestimé le nombre de ses consommateurs actifs et de ses commerçants actifs ; 

- les déclarations de Jumia concernant ses commandes, ses annulations, ses commandes non livrées et ses commandes renvoyées étaient dépourvues de base factuelle suffisante et surestimaient sensiblement les ventes de Jumia ; 

- les états financiers de Jumia ont été présentés en violation des normes comptables applicables. 

Le communiqué publié à cette occasion appelle les investisseurs qui ont acheté des actions au cours de la période couverte à contacter le cabinet avant la date limite de de la requête le 15 juillet 2019.

A rappeler que des accusations de fraude concernant Jumia ont été émises le 9 mai par Citron Research, une plateforme web, vieille de 18 ans, qui suit les valeurs cotées sur les marchés internationaux.

Suite à ces accusations, l’action Jumia a entamé une chute libre de plus de 50% à la bourse de New York, pour se situer actuellement à 21,99 dollars (cours observé le jeudi 16 mai).

              >> Lire aussi : Jumia : la licorne africaine secouée par un scandale financier à Wall Street
 

Page d'accueil Actus