Tableau de bord

le 23/08/2019
MASI
MADEX

MASI Pts

medias24

Du 25 avril au 1er mai, les réserves internationales nettes du Maroc se sont renflouées de près de 7 milliards de dirhams, soit une hausse de 3%. Derrière cette forte amélioration, le déblocage par la Banque mondiale de son prêt de 611 millions d'euros en appui aux politiques de développement du pays.

Du 25 avril au 1er mai, les réserves internationales nettes du Maroc se sont renflouées de près de 7 milliards de dirhams, soit une hausse de 3%. Derrière cette forte amélioration, le déblocage par la Banque mondiale de son prêt de 611 millions d'euros en appui aux politiques de développement du pays.

La semaine du 25 avril au 1er mai a connu un mouvement inhabituel sur les réserves internationales nettes (RIN), comme le montre le dernier bulletin des indicateurs hebdomadaires publié par Bank Al Maghrib. Celles-ci sont passées de 225,4 à 232,3 milliards de dirhams, soit près de 7 milliards de plus et une variation hebdomadaire de 3%. 

En glissement annuel, les RIN ressortent en hausse de 1,2%, renversant la tendance affichée au 19 avril, où elles signaient une baisse annuelle de 1,9%. 

Evolution des réserves internationales nettes sur une année

Source : Bank Al-Maghrib 

Comment s'explique ce renflouement des réserves en devises du pays ?

Selon une source à Bank Al-Maghrib, ceci est liée directement à l'encaissement du prêt de 6,6 milliards de DH de la Banque mondiale, annoncé en février 2019.

Ce prêt 611,3 millions d’euros a été accordé au Maroc dans le cadre de l’appui des politiques de développement dans l'objectif de promouvoir l’inclusion financière et la conversion à l’économie numérique. Il a été approuvé par les administrateurs de la Banque mondiale le 19 février. 

Il s'inscrit dans le nouveau Cadre de partenariat de la BM avec le Maroc pour la période 2019-2024.

Les fonds ont été débloqués en une seule tranche. Ils ont été versés dans le compte des réserves de changes officielles du Maroc. 

 

 

Page d'accueil Actus