Tableau de bord

le 23/08/2019
MASI
MADEX

MASI Pts

medias24

La baisse importante des cours des métaux et le repli de l'activité de la minière d'Imiter ont lourdement impacté les résultats du groupe. Managem distribuera un dividende 15 dirhams par action, contre 23 dirhams en 2017. 

 

La baisse importante des cours des métaux et le repli de l'activité de la minière d'Imiter ont lourdement impacté les résultats du groupe. Managem distribuera un dividende 15 dirhams par action, contre 23 dirhams en 2017.

A fin 2018, le chiffre d’affaires de Managem ressort à 4,36 milliards de dirhams, en retrait de 16% par rapport à 2017.

Selon un communiqué du groupe, le recul du chiffre d’affaires a été impacté par :

> La chute importante des cours de certains métaux au second semestre 2018, notamment le Cobalt (-30%), le Zinc (-21%), l’Argent et le Cuivre (-11%) comparés aux cours du premier semestre.

> La baisse du chiffre d’affaires de la SMI, qui malgré la hausse de la production de 10% au deuxième semestre, reste en retrait de 450 millions de dirhams, en raison de la baisse des teneurs traitées et du cours de l’argent.

> L’arrêt de la mine d’Or de Bakkoudou suite à l’épuisement du gisement.

L’Excédent brut d’exploitation (EBE) s’établit à 1,32 milliard de dirhams, en repli de 31%, "traduisant ainsi le recul du chiffre d’affaires atténué par la non récurrence de la perte d’exploitation de Bakkoudou, enregistrée en 2017", souligne le management du groupe.

Le résultat d’exploitation s’élève à 669 millions de dirhams, en retrait de 49,9% par rapport à 2017.

Cette évolution traduit la baisse de l’EBE compensée en partie par les résultats positifs des activités de recherche et développement de Managem, signale le communiqué du groupe..

Côté bénéfices, le RNPG ressort à 370 millions de dirhams, en baisse de 57,9% par rapport à 2017.

Retraité de l’opération Pumpi, le RNPG ressort en amélioration de 2%, tient à préciser Managem dans sa communication financière. 

«Le repli des résultats opérationnels a été compensé par la baisse des impôts différés pour 120 millions de dirhams», ajoute le groupe.

Ainsi, le Conseil d’administration proposera à l’AGO la distribution d’un dividende de 15 DH par action au titre de l’exercice 2018, contre 23 DH un an auparavant.

Par ailleurs, en 2019, le groupe dit poursuivre le déploiement de sa stratégie de développement africaine, axée sur un portefeuille diversifié de métaux stratégiques avec des projets à fort potentiel.

Dès le début de l’année, le groupe indique que plusieurs concrétisations de projets importants sont attendues :

- Démarrage au T1-2019 de la production de l’usine au Soudan avec une capacité de traitement de 2.400 tonnes tout-venant par jour.

- Démarrage au T1-2019 de l’usine de traitement de la digue de SMI pour une capacité de production de 30 tonnes métal d’argent.

- Démarrage de construction du projet Cobalt Pumpi en RDC, développé en partenariat avec le groupe Wanbao mining.

- Lancement du programme de financement et de construction du projet d’Or de Tri-K en Guinée.

- Lancement de l’étude de faisabilité du projet cuprifère de Tizert, projet de taille importante dont les ressources géologiques sont de plus de 650.000 tonnes métal de cuivre.

Sur ce registre, le groupe annonce également la poursuite d’un programme d’investissement important, notamment en recherche et développement : «Dans ce cadre, un programme d’exploration sera déployé pour mettre en évidence de nouvelles ressources minières pour assurer la pérennité des sites en exploitation et lancer de nouveaux projets de croissances externe».

 

Page d'accueil Actus