Page d'accueil Actus

Assurances : comment Atlanta a limité les effets de la montée de la sinistralité

medias24

L'assureur ne semble pas avoir été touché par la montée en puissance de la sinistralité automobile qui a plombé les résultats des autres compagnies cotées. Sa méthode : un ciblage régional axé sur la sinistralité,  des révisions tarifaires à la hausse sur certaines garanties annexes et la revue du système des franchises.

L'assureur ne semble pas avoir été touché par la montée en puissance de la sinistralité automobile qui a plombé les résultats des autres compagnies cotées. Sa méthode : un ciblage régional axé sur la sinistralité, des révisions tarifaires à la hausse sur certaines garanties annexes et la revue du système des franchises.

Contrairement à Saham Assurance ou à Wafa Assurance, dont les résultats ont été affectés par la montée de la sinistralité, Atlanta Assurance arrive à augmenter son résultat net social de plus de 14%, et à maintenir stable son résultat consolidé. Elle augmente même son dividende.

Mais si Atlanta semble épargnée par la sinistrose globale, elle reste tout de même vigilante et prend ses précautions: "Le groupe est bien évidemment très attentif à ce qui se passe dans la sinistralité automobile", a affirmé Fatima Zahra Bensalah, Administrateur Directeur général de la compagnie lors de la conférence de présentation des résultats, tenue ce 18 mars à Casablanca.

"Nous continuerons dans notre stratégie de développement sur cette branche là, en veillant à une sélection des risques, et en respectant une politique de souscription rigoureuse", ajoute-elle.

La société affiche une augmentation considérable de son chiffre d'affaires sur la branche auto, tirée essentiellement par un élargissement important du réseau exclusif de la compagnie, qui est passé de 145 points de vente à fin 2017 à 205 points à fin 2018.

"Ces nouvelles ouvertures ont été orientées vers des régions moins sinistrées", indique pour sa part Jalal Benchekroun, DG Délégué d'Atlanta.

Une orientation que le top management considère comme le facteur clé ayant permis de freiner l'effet de la sinistralité; en plus d'autres actions initiées par la compagnie comme des révisions tarifaires à la hausse sur certaines garanties annexes ainsi que la revue des franchises.

Cette hausse des tarifs n'est néanmoins pas généralisée, rassure le top management. Selon lui, les tarifs des garanties annexes sont "extrêmement segmentés", et ce par région, par type et profil de risque, etc.

>>> Lire aussi : Sinistralité automobile: les assureurs s'arment pour freiner le phénomène

Un démarrage en douceur en Côte d'Ivoire

A l'international, la filiale ivoirienne d'Atlanta Assurances a démarré son activité il y a un peu plus d'une année. L'assureur exerce dans un marché très compétitif, où le nombre de compagnies d'assurance s'approche de la quarantaine.

"C'est un marché qui est très fragmenté", estime Achraf Ftouhi, Directeur du Pôle Risques. "Mais notre investissement dans ce pays table sur des projections importantes. Pour nous ce marché sera appelé à être consolidé, eu égard à l'obligation réglementaire d'un capital minimum relativement élevé qui a été instaurée".

"Nous estimons donc que dans un futur proche, la consolidation du marché fera émerger certains assureurs de poids. Et notre ambition est d'être parmi eux".