Page d'accueil Actus

Qui est Tigo Tchad, l’opérateur que Maroc Telecom s’apprête à acquérir?

medias24

L’entreprise est filiale du groupe luxembourgeois Millicom coté à Stockholm. Elle opère depuis 2005 sur le marché tchadien et revendique la place de leader avec plus de 3 millions de clients mobiles. Active également sur les services financiers mobiles, Tigo Tchach a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires récurrent de 140 millions de dollars.

L’entreprise est filiale du groupe luxembourgeois Millicom coté à Stockholm. Elle opère depuis 2005 sur le marché tchadien et revendique la place de leader avec plus de 3 millions de clients mobiles. Active également sur les services financiers mobiles, Tigo Tchach a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires récurrent de 140 millions de dollars.

L’accord signé, jeudi 14 mars, pour l’acquisition de Tigo Tchad montre que Maroc Telecom poursuit sa stratégie d’expansion en Afrique subsaharienne, région qui génère déjà 45% de son chiffre d’affaires et compte 62% de son parc client.

Le deal est toujours en cours de finalisation. On ne connaît pas son montant. Une fois bouclé, l’entreprise tchadienne sera intégrée dans le périmètre de consolidation de l’opérateur marocain et par conséquent renforcera la contribution des activités internationales dans ses résultats.

Toutefois, il faut noter que ce renforcement sera de petite ampleur. Le Tchad est un petit pays de près de 12 millions d’habitants et Tigo Tchad, malgré la position de leader qu’il revendique, reste un opérateur de petite taille.

Tigo Tchad est une filiale du groupe Millicom, une multinationale créée en 1979, basée au Luxembourg et cotée en bourse à Stockholm (Suède). Le groupe est spécialisé dans les télécommunications et la téléphonie mobile (fixe et mobile, particuliers et entreprises, contenu digital et services financiers mobiles). Il est présent à travers ses marques Tigo dans 11 pays, dont 9 en Amérique Latine et 2 en Afrique, en Tanzanie et au Tchad.

En 2017, il a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 4,13 milliards de dollars pour un petit bénéfice de 68 millions de dollars.

Tigo Tchad est une petite entité du groupe. Elle ne génère que 24% des revenus récurrents issus de l’Afrique, continent qui ne génère à son tour que 10% du chiffre d’affaires du groupe.

L’entreprise a démarré ses activités au Tchad en 2005 en tant que deuxième entrant sur le marché. Elle n’y déploie pas de services de téléphonie fixe ni de contenu digital. Autrement dit, elle offre des services mobiles voix et data aux particuliers et aux entreprises ainsi que des services financiers mobiles.

Avec ses 3,1 millions de clients, Tigo Tchad revendique la place de leader du marché et se targue d’avoir été le premier opérateur à lancer la 4G au Tchad et dans toute la zone CEMAC.

Cette filiale est dirigée par un Marocain, de surcroît un ancien de Maroc Telecom. Kamal Okba a en effet été nommé DG de Millicom Tchad, entreprise détentrice de la marque Tigo Tchad, en février 2017. Il a fait l’essentiel de sa carrière chez Maroc Telecom (au Maroc et en Mauritanie en tant que DG de Mauritel) avec un bref passage chez Inwi.

Tigo Tchad emploie environ 500 personnes en direct et indirect. Selon le rapport annuel de la maison mère, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 140 millions de dollars en 2017 (environ 1,3 milliard de DH), en baisse par rapport à 2016 où il s’élevait à 166 millions de dollars. Son endettement s’élève à près de 70 millions de dollars.

Ces résultats montrent que le marché tchadien est difficile. Le groupe Millicom précise qu’une pression sur les revenus s’est exercée suite à l’introduction d’une taxe de 18% sur le chiffre d’affaires l’ayant forcé à relever ses prix. « Le nombre de clients et leur usage augmentent quand les revenus baissent », peut-on lire sur le rapport du groupe.

Pour rappel, Maroc Telecom, avec ses 61 millions de clients, a réalisé en 2018 un chiffre d'affaires consolidé de 36 milliards de DH, en hausse de 3,6% par rapport à 2017. Son résultat opérationnel s'élevait à 11 milliards de DH, en hausse de 4,7%.

L'Afrique subsaharienne comptait 38 millions de clients dont l'essentiel au Burkina Faso, au Mali et en Côte d'Ivoire. Elle a généré un chiffre d'affaires de 16 milliards de DH, stable par rapport à 2017, et un bénéfice opérationnel de 3,4 milliards de DH, en baisse de 5%.

Marché de change
Journée du 22-07-2019