Page d'accueil Actus

Maroc Telecom: plus de 6 MMDH de bénéfices en 2018

medias24

La croissance est de retour pour l'opérateur télécoms. Chiffre d'affaires, résultat d'exploitation, bénéfices... tous les indicateurs signent de belles progressions. Les 6 milliards de résultats seront entièrement distribués aux actionnaires. 

 

 

La croissance est de retour pour l'opérateur télécoms. Chiffre d'affaires, résultat d'exploitation, bénéfices... tous les indicateurs signent de belles progressions. Les 6 milliards de résultats seront entièrement distribués aux actionnaires.

A fin 2018, le parc du groupe Maroc Telecom s’établit à près de 61 millions de clients, en hausse de 6,5% sur un an. Selon le management de l'opérateur, cette croissance est tirée par la forte progression des parcs Haut débit mobile et fixe au Maroc (+14,2% et +8,9% respectivement) et celle du parc mobile des filiales (+8,5%).

Ainsi, le chiffre d’affaires consolidé ressort à plus de 36 milliards de Dh, en progression de 3,1% (+2,6% à taux de change constant) par rapport à 2017.

"Cette performance provient principalement de la croissance soutenue des revenus des activités du Maroc (+4,6%) portée par la hausse des usages et des parcs Data, conjuguée à celle des nouvelles filiales", explique l’opérateur.

Ceci contribue à une progression de 4,7% (+4,5% à taux de change constant) du résultat opérationnel ajusté du groupe (Ebita) qui a atteint plus de 11 milliards de dirhams à fin décembre 2018, notamment grâce la hausse de 4,1% de l’Ebitda et l’augmentation limitée des charges d’amortissement (+2,3%).

Ainsi, la marge d’Ebita ajusté progresse de 0,5 pt pour atteindre 30,7%.

Côté bénéfices, le résultat net ajusté part du groupe ressort à 6 MMDH, en hausse de 2,3% par rapport à 2017 (+2,1% à taux de change constant) "grâce à la forte progression du résultat net des activités au Maroc".

Le résultat net part du groupe publié a enregistré pour sa part une hausse de 5,3% (+5,2% à taux de change constant), en raison de la croissance de l’activité au Maroc et d’un effet de base favorable dû aux charges de restructuration constatées en 2018, d’après le groupe.

Ces performances permettront ainsi au groupe de distribuer un dividende ordinaire de 6,83 DH, en hausse de 5,4% par rapport à 2017 et représentant un montant global de 6 MMDH. Ce niveau correspond à 100% du RNPG.

Par ailleurs, notons que les investissements hors licences et fréquences ont reculé de 26,1% (-26,6% à taux de change constant) pour se situer à 5,9 MMDH. Ils représentent ainsi 16,4% des revenus, contre 22,9% pour l’année 2017.

"L’optimisation des projets de développement ainsi que les synergies trouvées au sein du groupe ont permis cette réduction tout en améliorant la couverture du réseau et la qualité de service, tant au Maroc que dans les filiales", commente le groupe.

Les nouvelles licences acquises au Mali et au Togo pèsent pour 719 millions de DH en 2018.

De l’autre côté, la dette nette consolidée du groupe ressort à 13,9 MMDH, en hausse de 6,4% suite au paiement des licences dans les filiales. Elle représente 0,8 fois de l’Ebitda annuel du groupe.

Quant à l’avenir, Maroc Telecom prévoit, sur la base des évolutions récentes du marché et dans la mesure où aucun évènement exceptionnel majeur ne viendrait perturber l’activité du groupe, un chiffre d’affaires et un Ebitda stables ainsi qu'un Capex d’environ 15% du chiffre d’affaires, hors fréquences et licences.

 Lire aussi: Maroc Télécom : un potentiel de hausse de 17% selon Attijari Global Research

 

 

Stokvis renoue avec les bénéfices en 2018
BeAssur et Marsh lancent un produit d’assurance pour l’aquaculture