Page d'accueil Actus

Pour Attijari, l'Or est une alternative de placement attrayante pour le Maroc

medias24

Dans un papier d’analyse sur l’orientation de l’Or et ses perspectives en 2019, les analystes de la filiale recherche du groupe bancaire recommandent aux investisseurs d’intégrer le métal jaune dans leur stratégie globale de placement durant cette année. Voici leurs arguments. 

Dans un papier d’analyse sur l’orientation de l’Or et ses perspectives en 2019, les analystes de la filiale recherche du groupe bancaire recommandent aux investisseurs d’intégrer le métal jaune dans leur stratégie globale de placement durant cette année. Voici leurs arguments.

Attijari Global Research (AGR) vient de publier une note d’analyse sur l’Or en tant que placement stratégique pour les investisseurs en ce début d’année.

Un intérêt motivé principalement par le nouveau virage de la Réserve Fédérale des États-Unis. En maintenant ses taux d’intérêts inchangés le 30 janvier 2019, la Fed a ainsi rompu avec sa politique de relèvements successifs en vigueur depuis 2015.

Les analystes d’AGR délivrent ainsi leurs conclusions quant à l’orientation du métal jaune. Ils estiment que l’évolution de l’Or en 2018 atteste de sa faible corrélation à des facteurs considérés historiquement influents, à l’image des crises géopolitiques et des Actions.

«En effet, le métal jaune est resté indifférent à l’éclatement d’une série de conflits internationaux et aux turbulences des marchés boursiers», indique la note.

Le prix de l’Or affiche une «légère correction» de -1,6% en 2018, passant de 1.303 $/Oz à 1.282 $/Oz.

D’autre part, la corrélation « Dollar-Or » semble prendre le dessus sur tout autre facteur durant l’année 2018, selon la filiale recherche d’Attijari.

«Selon nous, la tendance haussière de fond du Dollar en 2018 a pesé considérablement sur l’Or. Concrètement, le Dollar a réduit au second plan l’impact des crises géopolitiques, des tensions inflationnistes et des turbulences des marchés boursiers sur le métal jaune», expliquent les analystes.

Parallèlement, «le nouveau discours plus accommodant de la Fed en ce début d’année a impliqué une baisse immédiate des rendements obligataires et une pression baissière sur le Dollar», peut-on lire sur la note.

«L’ensemble des arguments avancés dans cette note plaide en faveur d’un comportement positif de l’Or en 2019. Concernant les marchés financiers à faibles rendements à l’image du Maroc, le métal jaune pourrait constituer une alternative de placement attrayante. Ainsi, nous recommandons aux investisseurs d’intégrer désormais l’Or dans leur stratégie globale de placement», souligne-t-on.

Comment investir dans de l'Or au Maroc ? 

Comment donc capter ce potentiel à partir du Maroc ? Une source d'AGR nous explique que deux choix sont possibles pour un investisseur marocain : investir dans le titre Managem, seule mine aurifère cotée à la Bourse de Casablanca, ou trader de l'Or à travers le fonds "Attijari Gold" qui est un ETF (fonctionnant comme un OPCVM) ouvert à la fois aux particuliers et aux professionnels. Il a pour objectif de reproduire le cours du London Gold Fixing exprimé en USD pour une once d'or.

Difficile sinon de passer directement par l'international. Notre source précise que la démarche est un peu plus compliquée puisqu'il faut passer par un gestionnaire marocain qui a la possibilité d'investir 10% de ses fonds à l'étranger (conformément à la réglementaiton). Mais il faudra alors s'assurer que l'OPCVM en question va allouer les fonds à l'Or, actif qui sera dilué dans d'autres actifs financiers (obligations, actions...). 

>>> Lire à ce sujet : Managem gagne 14,20% en six séances : simple rattrapage ou tendance de fond ?

Retour d'intérêt pour les valeurs minières aurifères , un signal "rassurant"

Selon la filiale de recherche, le premier signal rassurant quant aux perspectives positives de l’Or en 2019 est le retour d’intérêt visible de la part des investisseurs pour les valeurs minières aurifères : l’indice international FTSE Gold Mine qui intègre les sociétés minières opérant exclusivement dans l’exploitation de l’Or affiche un rebond de 22% depuis septembre 2018 contre une tendance baissière de fond observée sur les neuf premiers mois de la même année.

Sur le même registre, AGR indique que les valeurs minières aurifères affichent pour la première fois depuis 2016 quatre mois successifs de performances boursières positives, soit d’octobre 2018 à janvier 2019. «Ce constat reflèterait selon nous, la forte conviction des investisseurs dans les perspectives positives de l’Or en 2019».

"La poche Or est sous-pondérée dans les portefeuilles"

Aussi, «nous pensons que la poche Or est aujourd’hui sous-pondérée dans les portefeuilles. Par conséquent, celle-ci offrirait un potentiel de rehaussement intéressant» : l’actif sous gestion agrégé des trois plus grands Fonds ETF Or a subi une correction de -19% durant le 2e et le 3e trimestres 2018, équivalente à -9,1 MM$. Sur une base annuelle, les investissements dans l’Or via les ETF se sont effondrés de 67% à l’échelle mondiale, passant de 206,4 T en 2017 à 68,9T en 2018.

Le nombre de transactions des contrats à terme en «position vendeuse» sur le COMEX a atteint des pics historiques durant les 2e et 3e trimestres 2018. Une situation de «survente» qui devrait à terme se réajuster compte tenu des nouvelles perspectives positives sur le métal jaune.

>> Lire également: Pourquoi il faut investir dans l'or en 2019