Page d'accueil Actus

Etude : Les ménages marocains peinent toujours à épargner

medias24

Selon la dernière enquête permanente de conjoncture auprès des ménages menée par le HCP, seul 4,4% des ménages marocains affirment avoir pu épargner une partie de leur revenu en 2018.  Dans un contexte de confiance dégradée, la majorité des sondés considère également que le moment n’est pas opportun pour effectuer des achats de biens durables.

 

 

Selon la dernière enquête permanente de conjoncture auprès des ménages menée par le HCP, seul 4,4% des ménages marocains affirment avoir pu épargner une partie de leur revenu en 2018. Dans un contexte de confiance dégradée, la majorité des sondés considère également que le moment n’est pas opportun pour effectuer des achats de biens durables.

Au quatrième trimestre de l’année 2018, 4,4% des ménages marocains seulement affirment avoir pu épargner une partie de leur revenu. C'est ce que révèlent les résultats de la dernière enquête permanente de conjoncture auprès des ménages menée par le HCP.

En parallèle, 32,8% des ménages sondés ont déclaré s'endetter ou puiser dans leur épargne pour couvrir leurs dépenses, alors que 62,8% ont affirmé que leurs revenus leur permettent de couvrir leurs dépenses.

La dernière enquête du HCP ajoute que l’évolution de la situation financière au cours des 12 derniers mois s’est dégradée pour 31,6% des ménages interrogés, mais que près de la même proportion (30,3%) s’attend à une amélioration de sa situation financière au cours des 12 prochains moins.

Dans le même sillage, seulement 18,5% des ménages s’attendent à épargner au cours de l'année prochaine. Cela étant, 59,6% des ménages sondés considèrent que le moment n’est pas opportun pour effectuer des achats de biens durables.

La confiance des ménages en berne par rapport à 2017

Les résultats de l’enquête menée par le HCP montrent globalement que la confiance des ménages s’est dégradée au quatrième trimestre de 2018.

En effet, l’indice de confiance des ménages, qui porte sur la perception par les ménages de l’évolution d’éléments comme le niveau de vie ou la situation financière, s’est établi à 79,8 points sur la période étudiée, contre 82,5 points enregistrés le trimestre précédant et 85,9 une année auparavant.

C’est ainsi que 41,2% des ménages déclarent une dégradation de leur niveau de vie au cours du quatrième trimestre de l’année écoulée, alors que 31% rapportent un maintien au même niveau et 27,8% une amélioration.

Au cours des 12 prochains mois par contre, 25,7% des ménages interrogés s’attendent à une dégradation de leur niveau de vie, contre 34,7% qui s’attendent à une amélioration.

 

Inwi annonce le lancement imminent de son service Mobile Money
Glen Invest reprend les parts de MNF dans la société Ma-Navette.com
Africa Capital Management primée aux Lipper Mena Markets Fund Awards