Tableau de bord

le 23/08/2019
MASI
MADEX

MASI Pts

medias24

Le président du directoire de la filiale marocaine du groupe Société Générale lance un plan de transformation de la banque. Baptisé « Avenir 2019-2022 », il vise à booster les bénéfices du groupe de 60% et de faire croître ses revenus de 7% par an. 

Ahmed El Yacoubi, président du directoire de SG Maroc. Crédit photo : MAP
Le président du directoire de la filiale marocaine du groupe Société Générale lance un plan de transformation de la banque. Baptisé « Avenir 2019-2022 », il vise à booster les bénéfices du groupe de 60% et de faire croître ses revenus de 7% par an.

Pour sa première sortie médiatique depuis sa nomination en mars 2018, le nouveau président du directoire de la Société Générale a annoncé une nouvelle stratégie et une nouvelle organisation de la banque. « Une stratégie et une organisation qui visent à anticiper les changements au niveau du secteur », explique Ahmed El Yacoubi, lors d’une conférence de presse organisée jeudi 3 janvier.


Baptisée « Avenir 2019-2022 », cette nouvelle stratégie vise à booster les revenus du groupe de 7% par an pour atteindre à terme les 6 milliards de dirhams. La banque compte capter également 20 milliards de nouveaux financements à l’économie. Autre objectif affiché : faire progresser à terme le résultat net consolidé de 60%. Un investissement de 700 millions de dirhams sera consenti pour appuyer ses objectifs.


Ce plan de transformation s’appuie sur cinq piliers :


- Renforcer la proximité avec les clients autour d’un modèle relationnel omnicanal, « sans pour autant remplacer l’élément humain par des robots », tient à préciser Ahmed El Yacoubi. « Nous ne pensons pas que la banque puisse être drivée demain par des robots. L’élément humain doit rester central. On dit souvent qu’on partage avec son banquier des choses plus intimes qu’avec son conjoint… », signale-t-il.

- Offrir une gamme de produits et services aux meilleurs standards internationaux. Ici, la banque compte s’appuyer sur l’expertise de sa maison mère, le Groupe Société Générale. « Il n’y a pas de raison pour que nos clients au Maroc ne puissent pas être servi de la même manière que les clients du groupe dans les pays développés », insiste le président du directoire de la banque.

- Investir dans l’innovation, les nouvelles technologies et le digital pour offrir des expériences clients renouvelés. « Le client ne doit plus se déplacer en agence pour retirer de l’argent ou effectuer un virement. Ce genre d’opérations courantes devra être entièrement digitalisé. Les agences doivent à l’avenir avoir un rôle de conseil de la clientèle…», précise El Yacoubi. Cela passera, précise-t-il, par la digitalisation de l’offre et des process à travers des application mobiles, de l’internet banking pour les entreprises et l’automatisation des process développée en interne par la digital factory du groupe. Cela n’impactera pas le rythme d’ouverture d’agences : « nous allons continuer à ouvrir 10 agences par an », précise le patron de la banque.

- Faire évoluer l’organisation pour favoriser l’agilité dans les prises de décision. En plus de la création de nouvelles business unit, la banque compte faire émerger cinq délégations régionales aux pouvoirs renforcés (Casa Nord Est, Casa Sud Ouest, Littéral Nord, Sud et Centre Oriental). Celles-ci disposeront de tous les outils commerciaux, de gestion des risques et des RH… pour s’autogérer et répondre rapidement aux demandes de la clientèle. La structure du directoire sera calquée dans les cinq délégations. « Nous avons fixé un seuil, un objectif : 80% des dossiers de crédit par exemple doivent être traité dans les délégations régionales. Seul 20% des dossiers remonteront au siège central ». Cette déconcentration de la décision sera testée d’abord dans la région Littoral Nord (de Rabat à Tanger) à partir du 17 janvier, avant d’être déployée dans l’ensemble des régions.

- Accompagner les transformations positives du royaume en tant qu’acteur responsable et engagé socialement : Ahmed El Yacoubi a tenu ici à louer les progressions et les évolutions de l’économie marocaine appelant les entrepreneurs marocains à « positiver ». « Je ne comprend pas pourquoi les investisseurs internationaux ont une perception plus positive que les Marocains sur leur propres pays », s’est-il interrogé. « Nous avons été dans tous les grands deals des dernières années, et nous souhaitons renforcer nos positions et participer au financement des nouveaux projets, que ce soit dans les infrastructures, la transition énergétique ou dans les nouveaux métiers du Maroc », détaille-t-il. La Société Générale compte également accompagner les entreprises marocaines dans leur expansion africaine. Une direction Afrique a été créée à cet effet.


Une nouvelle plateforme de marque a été lancée pour marquer cette transformation avec une nouvelle signature : Construire le changement avec vous. Elle va désormais accompagner toute la communication du groupe.

 

Pour regarder la transmision live de la conférence de presse : 
 

 

Page d'accueil Actus