Page d'accueil Actus

Emprunts obligataires: les montants levés en hausse de 50% à fin octobre

medias24

Neuf émissions obligataires ont animé le marché des capitaux depuis le début de l’année en cours. Le nombre des opérations est identique à celui de l’année 2017, mais le montant levé est en forte hausse. Détails.

Neuf émissions obligataires ont animé le marché des capitaux depuis le début de l’année en cours. Le nombre des opérations est identique à celui de l’année 2017, mais le montant levé est en forte hausse. Détails.

Dans un contexte de baisse des levées du Trésor, le recours marqué des entreprises au marché obligataire réconforte les investisseurs, en manque d'opportunités de placement.

Depuis le début de l’année en cours, 9 émissions d’emprunts obligataires ont animé le marché des capitaux, pour une levée totale de 13,40 MMDH. Si le nombre d'opérations est le même qu'en 2017, le montant levé est en forte progression: +50% par rapport aux huit premiers mois de 2017 qui avaient connu la levée de 8,9 MMDH.

En 2018, six émissions ont été initiées par des sociétés financières. Montant levé : 6,8 MMDH. En 2017, cinq opérations ont eu lieu pour une levée de 5,75 MMDH.

S’agissant des sociétés non financières3 opérations ont été réalisées pour un montant levé de 6,6 MMDH. En 2017, quatre opérations ont été comptabilisées pour un montant levé de 3,15 MMDH.

Voici le détail des opérations réalisées en 2018:

> Crédit Agricole du Maroc

Le Crédit agricole du Maroc a réalisé une émission d’un emprunt obligataire d’un montant de 500 MDH.

Par cette émission, le Crédit Agricole du Maroc vise à répondre aux enjeux de son plan stratégique de développement tout en renouvelant son engagement dans le cadre de la mission de service public dont il est investi.

L'opération a été souscrite 7,6 fois par les compagnies d'assurance et autres fonds de placement, soit une demande de 3,8 MMDH. Cela montre qu’il y a un besoin important de placement des institutionnels.

> BMCI

Pour sa part, BMCI a procédé à l’émission d'un emprunt obligataire subordonné d'un montant de 1 milliard de DH.

L'opération a été souscrite 14 fois, soit un montant global de soumissions reconnues valables qui s'est élevé à 14,2 MMDH.
La demande a été entièrement exprimée par des OPCVM.

Il convient de rappeler que l'objectif de l'opération est de renforcer les fonds propres de catégorie 2 de la BMCI, pour améliorer davantage son ratio de solvabilité et consolider son développement.

> Société Générale Maroc

La Société Générale a réalisé une émission d’un emprunt obligataire portant sur un montant de 800 MDH. L’emprunt vise le renforcement des fonds propres de la banque suite à l’acquisition de 34,95% du capital social d’Eqdom auprès de SG Financial Services Holding, de financer le développement de l’activité de la banque et de suivre la dynamique de croissance de crédits.

> Attijariwafa bank

Attijariwafa bank a lancé un emprunt obligataire subordonné d’un montant global de 1,5 milliard de DH. Le groupe a émis 15.000 obligations subordonnées d’une valeur nominale de 100.000 DH, et avec une maturité de 7 ans.

L’opération a été souscrite plus de 4,94 fois.

L’objectif de cette émission est le renforcement des fonds propres réglementaires actuels et, par conséquent, le renforcement du ratio de solvabilité, ainsi que le financement du développement international et domestique de la banque.

> Le Fonds d’équipement communal

Le Fonds d’équipement communal (FEC) a lancé une nouvelle émission obligataire d’un montant de 2 milliards de dirhams. Cette opération fait suite à celle réalisée en décembre dernier pour un montant équivalent.

Le FEC cherche à travers cette opération à financer son activité et renforcer ses fonds propres compte tenu de l’accroissement de son volume d’activité. Il vise également la diversification des sources de financement à long terme et la poursuite de l’optimisation des coûts de financement.

> CIH

Le CIH a été la première banque qui a opté pour un emprunt obligataire au cours de l’année 2018.

Portant sur un montant global d’un milliard de dirhams, l’emprunt obligataire de CIH est divisé en 10.000 obligations subordonnées d’une valeur nominale de 100.000 dirhams.

L'opération a mobilisé une demande d'un peu plus de 10 milliards de dirhams.

> Holding Al Omrane 

Afin de soutenir son plan d’investissement, le groupe Al Omrane (GAO) vient de recevoir le visa de l’AMMC pour l’émission d’un emprunt obligataire de type social et vert, portant sur un montant de 1 MMDH.

Cette opération permettra au Holding Al Omrane (HAO), qui s’est historiquement endetté auprès de bailleurs de fonds internationaux, de diversifier ses sources de financement en s’orientant vers le marché financier national et ainsi, limiter son exposition au risque de change.

        >> Lire aussi : Al Omrane émet un emprunt obligataire ''social et vert'' d'un montant de 1 MMDH

> Aradei Capital 

Afin de diversifier ses sources de financement et accroître sa visibilité sur le marché des capitaux, Aradei Capital (Vecteur LV auparavant) - foncière immobilière- a lancé un emprunt obligataire d’un montant de 600 MDH portant sur 6.000 obligations d’une valeur nominale de 100.000 DH.

Plus en détails, la foncière vise, à travers cette opération, à atteindre les objectifs suivants :

> Diversifier les sources de financement externe de la société et disposer d’un levier supplémentaire d’endettement à un coût optimisé ;

> Consolider son image auprès des investisseurs institutionnels à travers une visibilité accrue sur le marché des capitaux ;

> Financer une partie de son programme d’investissements sur les prochaines années ;

> Maintenir une situation de trésorerie positive permettant à la société de saisir toute opportunité de développement de nouveaux projets immobiliers.

> L’OCP

L’OCP a émis, quant à elle, 50.000 obligations d’une valeur nominale de 100.000 DH pour un montant total de 5 MMDH. L’offre a été fractionnée en cinq tranches, réservées exclusivement aux institutionnels.

Il s’agit d’un emprunt obligataire subordonné perpétuel avec option de remboursement anticipé et de différé de paiement de coupon.

Cette opération s’inscrit dans le cadre du financement du programme d’investissement lancé par l’OCP, portant sur un montant d’environ 200 MMDH et s’étalant sur la période 2008-2030.