Page d'accueil Actus

Cosumar fait le point sur ses projets de développement stratégique à l’international

medias24

Raffinerie de sucre en Arabie saoudite, usine de graisses végétale au Maroc,… Voici les principaux projets de développement stratégique menés par Cosumar.

Raffinerie de sucre en Arabie saoudite, usine de graisses végétale au Maroc,… Voici les principaux projets de développement stratégique menés par Cosumar.

Lancée en 2016, la construction de la raffinerie de sucre blanc sur le port industriel de Yanbu se poursuit. La nouvelle société Durrah Sugar Refinery est le fruit d’un co-investissement entre les partenaires saoudiens Consolidated Brothers Company et Industrial Project Development CompanyetWilmar, avec une participation du groupe Cosumar de 43.275% dans le capital de la raffinerie.

Il convient de rappeler qu’en 2013, SNI -qui se fait désormais appeler Al Mada- a cédé 27,5% du capital de Cosumar au groupe singapourien Wilmar.

D’après un communiqué diffusé ce mardi 2 octobre par Cosumar, les travaux de construction de l’usine, dont la capacité nominale est de 840.000 tonnes, suivent le calendrier prévu; et la mise en exploitation est planifiée pour le quatrième trimestre 2019.

Dans le détail, l’offre de sucre blanc proposée sera destinée au marché saoudien mais aussi aux besoins de la région MENA qui s’élèvent à plus de 4 millions de tonnes par an, selon la même source.

La société Durrah profitera d’un emplacement compétitif dans le port de Yanbu et à proximité des grandes villes saoudiennes (Djeddah, Médine, La Mecque) et aussi de l’expérience et de l’expertise des deux groupes Cosumar et Wilmar dans le raffinage du sucre brut et la commercialisation du sucre blanc.

Usine de graisses végétales à Casablanca

En partenariat avec Wilmar, Cosumar lance une usine de production de graisses végétales, ciblant le marché national et africain.

La nouvelle usine, localisée à Casablanca et nécessitant un investissement de plus de 350 MDH, sera destinée à la production de graisses végétales de spécialité, actuellement importées en majorité sur le marché national.

La capacité prévue est de 35.000 tonnes et permettra aussi de servir d’autres marchés à l’export depuis Casablanca (Afrique et Moyen-Orient).

Profitant de l’expertise du groupe Wilmar dans la production de graisses végétales spéciales, cette nouvelle entreprise offrira une gamme de produit répondant aux besoins spécifiques et aux exigences les plus complexes de ses clients agro-industriels.

150 emplois permanents directs et 150 indirects seront créés, pour une mise en exploitation prévue au troisième trimestre 2020. Il s’agira de la première unité de production de cette spécialité en Afrique et elle sera dotée d’installations de technologie de dernière génération.

Selon Cosumar, ce projet contribuera également à la lancée du secteur agro-alimentaire et au développement de ses exportations et permettra l’amélioration de la balance des paiements des produits agro-industriels. Les importations actuelles de graisses végétales spéciales seront limitées et une bonne partie de la production sera consacrée à l’export vers l’Afrique et le Moyen-Orient.

Société de conditionnement et de commercialisation en Guinée Conakry

Afin de renforcer sa présence commerciale en Afrique de l’Ouest, le groupe Cosumar se lance dans le conditionnement et la commercialisation de sucre blanc en Guinée Conakry.

En effet, le groupe entre dans le capital de la société Comaguis (Compagnie Maroco-Guinéenne de Sucre) à hauteur de 55%, les 45% restants étant détenus par la société guinéenne Sogecile.

En détails, Comaguis disposera d’une unité de production qui sera localisée à 1km du port de Conakry. La capacité nominale prévue est de 50.000 tonnes et les premières opérations commerciales sont planifiées pour le troisième trimestre 2019.

La gamme des produits Comaguis apportera une offre diversifiée et compétitive de sucre conditionné aux consommateurs guinéens et ceux des pays limitrophes.

La nouvelle offre proposée sera composée de sucre granulé et sucre morceaux moulés conditionnés sous différents formats.

Le groupe Cosumar informe qu’il continue d’explorer d’autres opportunités de diversification au Maroc et d’internationalisation dans le secteur du sucre.