Tableau de bord

le 24/08/2019
MASI
MADEX

MASI Pts

medias24

Taqa Morocco a pu améliorer ses résultats au titre du premier semestre de l’année en cours, quoique légèrement. Ses résultats ont été influencés, entre autres, par l’amélioration des performances opérationnelles ainsi que par la hausse des frais d’énergie.

Taqa Morocco a pu améliorer ses résultats au titre du premier semestre de l’année en cours, quoique légèrement. Ses résultats ont été influencés, entre autres, par l’amélioration des performances opérationnelles ainsi que par la hausse des frais d’énergie.

Taqa Morocco affiche des résultats en petite progression au titre du premier semestre de l’année 2018. (Voir tableau ci-dessous)

Source: LeBoursier; Données: Taqa Morocco

Selon la communication financière de Taqa Morocco, cette croissance s’explique principalement par :

> La bonne performance opérationnelle de ses six Unités de production.

Cette performance se traduit par un taux de disponibilité des Unités 1 à 4 en progression à 92,5% contre 90,9% au 30 juin 2017, tenant compte de la réalisation de la révision mineure planifiée de l’Unité 4 en conformité avec le plan de maintenance.

Un taux de disponibilité des Unités 5 et 6 en nette amélioration de 95,2% contre 85,2% au 30 juin 2017, tenant compte de la réalisation de la révision mineure de l’Unité 6 en 2017 conformément au plan de maintenance.

> L’augmentation des frais d’énergie consécutive à l’évolution du prix d’achat du charbon sur le marché international ;

> La dépréciation du dollar par rapport au dirham enregistrée sur le premier semestre 2018 par rapport à la même période en 2017.

La variation du résultat d’exploitation consolidé, quant à elle, tient compte de "la poursuite des efforts d’optimisation des charges d’exploitation et de maintenance, compensée par l’effet de la dépréciation du dollar par rapport au dirham", selon la même source.

En ce qui concerne la timide progression du résultat net part du groupe, celle-ci s’explique par la hausse du résultat d’exploitation et par l’amélioration du résultat financier suite à la baisse des charges d’intérêts sur emprunts.

Pour sa part, le taux de marge opérationnelle consolidée est passé de 33% au 30 juin 2017 à 31,5% au premier semestre de l’année en cours.

Page d'accueil Actus