Page d'accueil Actus

L’engouement pour les OPCVM Obligations MLT se confirme

medias24

Dans un contexte marqué par la baisse du marché actions, combinée à une dégradation de la liquidité bancaire, les investisseurs optent de plus en plus pour les fonds obligations Moyen et Long terme. C’est ce qui ressort des dernières statistiques des OPCVM publiées par l’Autorité Marocaine du marché des capitaux. Détails.

Dans un contexte marqué par la baisse du marché actions, combinée à une dégradation de la liquidité bancaire, les investisseurs optent de plus en plus pour les fonds obligations Moyen et Long terme. C’est ce qui ressort des dernières statistiques des OPCVM publiées par l’Autorité Marocaine du marché des capitaux. Détails.

Au 31 août 2018, l’actif net sous gestion des Organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) a bondi de 4,49% depuis le début de l'année, atteignant 434,62 MMDH, d’après les dernières statistiques de l’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux (AMMC).

Selon un gestionnaire d’OPCVM, contacté par LeBoursier, "l’augmentation de l’actif net est liée en grande partie à la hausse de l’actif net sous gestion des OPCVM Obligations Moyen et long".

Et de continuer : "En revanche, la hausse de l’actif net dissimule un peu la baisse de l’actif net sous gestion des OPCVM Monétaire".

Actifs net par catégorie OPCVM au 31 août 2018

Source: AMMC

Dans le détail, les plus fortes variations de l'actif net concernent les OPCVM Obligations Moyen et long terme, les OPCVM Contractuel et les OPCVM Diversifié. L’encours gérés sous ces OPCVM a gagné 10,37% à 241,07 MMDH ; 8,66% à 2,09 MMDH et 7,06% à 28,57 MMDH, en ordre respectif.

L'engouement des investisseurs pour les OPCVM obligations MLT continue donc de se confirmer.

Par ailleurs, la plus forte baisse concerne l’actif net sous gestion des OPCVM Monétaire qui ont reculé de 8,38% (YTD) à fin août 2018 pour s’établir à 62,77 MMDH. Selon notre source, "la baisse de l’encours des OPCVM Monétaire s’explique par la dégradation de la liquidité bancaire combinée à la faiblesse des rendements de cette catégorie d’OPCVM".

Ainsi, "afin de chercher un rendement additionnel, les investisseurs se désengagent un peu des OPCVM Monétaires pour s’orienter vers les OPCVM Obligations Moyen et Long terme", commente notre interlocuteur.

Les OPCVM Actions, quant à eux, ont baissé de 2,90%, à 34,41 MMDH au 31 août de l’année en cours. Cette contre-performance s’explique par la tendance baissière que connait la Bourse de Casablanca durant ces derniers mois.

Pour sa part, l’indice de performance des OPCVM actions affiche une baisse de 3,63% depuis le début de l'année 2018, en se situant à 572,49 points à fin août 2018.

En face, le MASI, principal indice de la cote, affiche une variation annuelle de -6,80% au 31 août de l’année en cours. Le marché boursier a subi une baisse plus importante en comparaison avec les OPCVM Actions.

Evolution des Indices de Performance des OPCVM au 31 août 2018

L’indice de performance des OPCVM Diversifiés affiche une perte de 0,42%, depuis le début de l'année, pour se situer à 477,91 points à fin août 2018.

Pour sa part, l’indice de performance des OPCVM Monétaires s’est apprécié de 1,45% à 149,67 points pendant la période retenue. 

S’agissant de l’indice de performance des OPCVM Obligations Court Terme, celui-ci affiche un gain de 1,73% YTD pour se situer à 156,26 points à fin août 2018, soit une performance légèrement supérieure à celle du Moroccan Bond Index CT qui a enregistré une hausse YTD de 1,48% pendant la même période. 

Evolution du Moroccan Bond Index CT au 31 août 2018

Les OPCVM Obligations Moyens et Long Terme, pour leur part, ont gagné 1,93% pendant la période retenue, pour se situer à 187,99 points, enregistrant ainsi une performance inférieure à celle de l’indice Moroccan Bond Index MLT qui a bondi de 2,60%.


Evolution du Moroccan Bond Index MLT au 31 août 2018