Page d'accueil Actus

Les raisons de l'augmentation du Dirham face à l’euro et au dollar

medias24

L'amélioration des avoirs en devises en cette période estivale (transferts des MRE et recettes touristiques) a impliqué une augmentation de la demande sur le Dirham qui a pu s’apprécier face à ses deux devises de référence.

L'amélioration des avoirs en devises en cette période estivale (transferts des MRE et recettes touristiques) a impliqué une augmentation de la demande sur le Dirham qui a pu s’apprécier face à ses deux devises de référence.

Entre le 26 juillet et le 1er août, le dirham s’est légèrement apprécié de 0,06% par rapport à l’euro et s’est quasiment stabilisé vis-à-vis du dollar, d’après le dernier bulletin des indicateurs hebdomadaires publié par Bank Al-Maghrib.

Comment peut-on expliquer cette évolution ?

Interpellé par LeBoursier sur ce sujet, un responsable desk change au sein d’une grande banque de la place nous a déclaré qu’ "il y a un fort mouvement de transfert d’argent des MRE. L'abondance de devises étrangères a contribué à l’appréciation du dirham par rapport à l’euro et au dollar".

S'ajoute à cela le fait que la parité EUR/USD s’est légèrement stabilisée durant le mois de juillet 2018, comme nous l’a affirmé notre interlocuteur : "On remarque qu’il y a une certaine stabilité de l’euro/dollar, cela a également contribué à l’appréciation du dirham face aux deux devises", continue-t-il. 

Le 2 juillet 2018, la parité EUR/USD oscillait autour de 1,1640. Ce lundi 6 août, elle s’est située à 1,1570 à l’ouverture, selon notre source.

Ce lundi 6 août la parité USD/MAD s’est établie à 9,4622, selon le fixing de la banque centrale, contre 9,5012 au 2 juillet 2018. Le dirham s’est donc apprécié de 0,4% par rapport au dollar.
La parité EUR/MAD, elle, est passée de 11,0575 au 2 juillet à 10,9714 au 6 août 2018. Ainsi, la monnaie nationale a gagné 0,78% face à l’euro. 

L’appréciation du dirham face à l’euro et au dollar s’explique également par l’augmentation des recettes touristiques. Rien qu’à fin juin, les recettes touristiques ont augmenté de 15,2%, ou +4,11 MMDH, à 31,20 MMDH au lieu de 27,09 MMDH un an auparavant.

Pour leur part, les envois de fonds effectués par les MRE totalisent 31,95 MMDH contre 29,43 MMDH une année auparavant, en progression de 8,6% ou 2,52 MMDH pendant la même période. 

Notons que les recettes au titre des IDE au Maroc s’inscrivent en baisse pour se situer à 16.492MDH à fin juin 2018 contre 19,36 MMDH une année auparavant, soit -14,8% ou -2,87 MMDH, selon la même source.

Ainsi, l’augmentation des transferts des MRE, combinée à la hausse des recettes touristiques compensent le recul des Investissements Directs Etrangers (IDE).

Quel impact sur les opérateurs marocains ?

Notre source explique que "Cette situation [L’appréciation du dirham, ndlr] est plutôt négative pour les exportateurs et positive pour les importateurs. Ceux-ci achètent la devise et vendent le dirham, au moment où les exportateurs vendent la devise et achètent le dirham".