Page d'accueil Actus

Bourse: Addoha sous la barre des 20 dirhams!

medias24

Le cas Addoha continue de semer le doute sur le marché boursier. Son cours vient d’atteindre son plus bas historique. Une chose est sûre: la méfiance des investisseurs face à cette valeur est assez forte. 

Le cas Addoha continue de semer le doute sur le marché boursier. Son cours vient d’atteindre son plus bas historique. Une chose est sûre: la méfiance des investisseurs face à cette valeur est assez forte.

Plus de 5 millions d’actions d’Addoha ont changé de main, mercredi 27 juin (la veille de son Assemblée générale ordinaire), provoquant une baisse de cours de 5%.

Il convient de souligner que l’importance du volume échangé confirme la tendance baissière de fond. Aussi, ce mouvement vendeur ne peut être initié que par des investisseurs institutionnels. Face à cela, les petits porteurs ne peuvent que suivre.

Une chose est sûre : la méfiance des investisseurs face à cette valeur est assez forte.

A l’issue de la séance boursière de ce jeudi 28 juin, le cours d’Addoha a perdu 5% supplémentaires après l'échange de 1,7 million d'actions pour passer au-dessous de la barre des 19,00 DH, en se situant, plus précisément, à 18,05 DH.

Notons que le capital de cette immobilière est formé de plus de 322 millions d’actions, dont 30,30% de capital flottant. Ainsi, les transactions de ces deux dernières séances représentent près de 7% de son flottant.

Addoha a perdu plus de la moitié de sa valeur… en 6 mois

La dégringolade du cours d’Addoha ne date pas d’aujourd’hui. Rien que depuis le début de l’année 2018, son cours a cédé 46% de sa valeur (Voir graphique ci-dessous).

Source: la Bourse de Casablanca 

Et l relance d’Addoha ne sera visiblement pas pour demain. C’est en tout cas ce qui se dégage à travers les signaux qu’elle envoie au marché.

Résultats financiers en baisse

Le groupe a clôturé l’année 2017 sur un résultat net consolidé de 866,2 MDH, contre 1 MMDH en 2016, soit une baisse d’à peu près 14%. Quant au chiffre d’affaires, celui-ci s’est situé à 5,9 MMDH, contre 7,11 MMDH en 2016, enregistrant ainsi un recul de 16%.

     >>Lire aussi: Addoha: Baisse des agrégats financiers en 2017

Baisse de l’activité, "une politique volontariste"

Le recul des résultats financiers de cette immobilières en 2017 émane, selon le management, d’une politique volontariste visant à maîtriser les indicateurs bilanciels et maintenir une génération de cash élevée.

Le groupe a d’ailleurs lancé son nouveau plan de génération de cash, baptisé "Priorité au cash 2020 ou PAC 2020", s'inscrivant dans la continuité du Plan Génération Cash, arrivé à terme fin 2017.

     >>Lire aussi: Addoha dévoile les détails de son plan stratégique 2018-2020

"La mise en œuvre opérationnelle de PAC 2020 permettra de maintenir un niveau de cash-flows opérationnels largement positif, totalisant près de 5,6 MMDH sur la période", avait souligné Anas Sefrioui, PDG de la société, dans un communiqué de presse.

Il s’avère que le groupe cherche à se financer également à travers le marché obligataire. C’est ce qui ressort de l’avis de convocation à l’assemblée générale ordinaire, prévue le 24 juillet 2018.

Dans le détail, l’AGO devra délibérer sur l’autorisation d’émission d’obligations pour un montant maximum en principal de 250 millions de dirhams par placement privé auprès d'un nombre restreint d'investisseurs qualifiés, garantie par des hypothèques de premier rang portant sur des biens immobiliers.

En tout cas, et vu la conjoncture actuelle du secteur immobilier, rien n'arrive à rassurer les investisseurs. Leur désengagenemt des valeurs immobilières se confirme jour après jour.