Page d'accueil Actus

Les bénéfices des compagnies d'assurance en hausse de 25% en 2017

medias24

Le résultat net du secteur d’assurances et de réassurance est passé de 3,45 MMDH en 2016 à 4,33 MMDH en 2017, selon le dernier rapport de l’Autorité de Contrôle des Assurances et de la Prévoyance Sociale (ACAPS), publié ce mercredi 16 mai.

Le résultat net du secteur d’assurances et de réassurance est passé de 3,45 MMDH en 2016 à 4,33 MMDH en 2017, selon le dernier rapport de l’Autorité de Contrôle des Assurances et de la Prévoyance Sociale (ACAPS), publié ce mercredi 16 mai.

La croissance du bénéfice net du secteur est le résultat de l'effet conjoint d’une légère augmentation de 1,9% du résultat technique des opérations d’assurances et de réassurance, atteignant 5,54 MMDH, et d’une amélioration du résultat non technique qui est passé de -548,7 MDH à 4,4 MDH en 2017.

Croissance du chiffre d'affaires du secteur de 9,1%

Pour sa part, le chiffre d’affaires du secteur a augmenté de 9,1% à 40,65 MMDH contre 37,26 MMDH.

L’Autorité explique cette évolution essentiellement par la bonne tenue des opérations directes qui ont enregistré une progression de 10,9%, atteignant 38,73 MMDH. Cette évolution recouvre également une baisse de 18,2% des acceptations en réassurance (voir tableau ci-dessous).

Source: Acaps

Notons que le montant des primes émises relatives aux opérations vie et capitalisation s’élèvent à 16,98 MMDH contre 14,29 MMDH en 2016, soit une augmentation de 18,8%. Celles relatives aux opérations non-vie ressortent à 21,75 MMDH contre 20,62 MMDH, soit une hausse de 5,5%.

Plus en détail, la répartition des émissions d’assurances en 2017 montre que la branche vie et capitalisation préserve une place prépondérante, soit 43,9% du total. L’assurance automobile vient au deuxième rang avec une part de 27,1%, suivi des assurances maladie maternité avec une part de 10,1% et des assurances accidents de travail avec une part de 5,7%.

Il est à noter que les assurances automobile, les accidents du travail et les assurances de personnes (assurances vie et capitalisation, accidents corporels et maladie-maternité) représentent, à elles seules, près de 86,8% de l’ensemble des primes émises, selon le rapport de l’Acaps.

Source: Acaps

De l’autre côté, les primes cédées en réassurance s’établissent à 2,54 MMDH, soit 6,5% de l’ensemble des émissions, au lieu de 2,8 MMDH un an auparavant.

Les cessions au titre des opérations d’assurances non-vie représentent 92,2% de l’ensemble des cessions, soit 2,34 MMDH. Quant aux cessions des opérations d’assurances vie et capitalisation, elles ont atteint 199,76 MDH.

Hausse de 10,5% des prestations et frais payés pour les assureurs directs

Du côté des indemnisations, les prestations et frais payés par les assureurs directs ont connu une augmentation de 10,5% passant de 22,06 MMDH à 24,36 MMDH en 2017. Ces derniers représentent 62,9% des émissions directes totales. 

La part des réassureurs dans les prestations et frais payés, quant à elle, s’établit à 8,2% de l’ensemble des prestations et frais payés, soit 1,98 MMDH. 

Quant aux prestations et frais payés par les réassureurs exclusifs, celles-ci ont atteint 1,78 MMDH contre 1,61 MMDH, soit une augmentation de 10,4%. 

En outre, les charges techniques d’exploitation ont atteint cette année 8,07 MMDH, en hausse de 2,4%, représentant ainsi 19,8% du chiffre d’affaires total.

Un encours de près de 155 MMDH pour les placements affectés aux opérations d’assurances

Les produits financiers nets s’élèvent à 7 MMDH, en hausse de 10,7% par rapport à l’exercice précédent, dont 2,73 MMDH des plus-values nettes sur réalisation de placement.

En effet, les placements affectés aux opérations d’assurances du secteur ont enregistré un encours en valeur d’inventaire de 154,96 MMDH, en croissance de 6,5%.

Les provisions techniques brutes des entreprises d'assurances et de réassurance, quant à elles, se sont établies à 149,87 MMDH contre 142,69 MMDH, soit une progression de 5%.

Amélioration du ratio « sinistres/primes » pour les assureurs directs

Par ailleurs, notons que le ratio sinistres/primes (S/P) de la branche non-vie a enregistré une légère baisse de 4 points par rapport à l’année précédente pour se situer à 65,5%. Cette amélioration provient essentiellement de la baisse des prestations et frais, selon l’Acaps.

Quant au ratio combiné de ladite branche, celui-ci est passé de 100% à 94,5% à fin 2017.