Page d'accueil Actus

Crédit du Maroc : Hausse de 10% de la capacité bénéficiaire au T1 2018

medias24

Les résultats consolidés de Crédit du Maroc au 1er trimestre 2018 font ressortir une amélioration significative des agrégats financiers, boostés par une bonne performance commerciale. Détails.

Les résultats consolidés de Crédit du Maroc au 1er trimestre 2018 font ressortir une amélioration significative des agrégats financiers, boostés par une bonne performance commerciale. Détails.

Le résultat net part de groupe (RNPG) de Crédit du Maroc a rebondi de 10,3% au premier trimestre de l’année en cours pour atteindre 115,2 millions de DH contre 104 MDH au 31 mars 2017.

Le groupe souligne au niveau de sa communication financière que ce niveau de résultat absorbe un coût du risque de 105,7 MDH, en hausse de 10,9% par rapport à la même période de l’année précédente. Il note également que le taux de couverture s’est amélioré de 7,2 points à 93%.

Le produit net bancaire consolidé (PNB) du groupe s’est hissé à 586,4 MDH, enregistrant ainsi une hausse de 6,9% au premier trimestre 2018 en comparaison avec la même période de l’année écoulée.

La marge nette d’intérêt a progressé quant à elle de 3% à 439,6 MDH, ‘’portée par l’activité des crédits aux particuliers’’, selon le groupe. 

En face, la marge sur commissions s’est accrue de 8,1% en un an pour s’établir à 114,8 MDH "grâce à l’orientation favorable des activités monétique, commerce international et banque au quotidien’’.

Pour sa part, le résultat brut d’exploitation s’est amélioré de 11,1% à 289,7 MDH en un an. Le management explique cette évolution par la ‘’maîtrise des charges générales d’exploitation dont la hausse se limite à 3% sur douze mois’’.

S’agissant du coefficient d’exploitation, celui-ci s’est situé à 50,6% au premier trimestre 2018 contre un niveau de 52,5% par rapport à la même période de l’année écoulée. 

Quant au résultat du marché, il s’élève à 52 MDH au premier trimestre 2018 contre 32,4 MDH une année auparavant, soit une hausse de plus de 60% en une année. 

Les crédits à la consommation progressent de plus de 16%

Les encours de crédits immobiliers ont progressé de 7,3% en glissement annuel pour se situer à 13,11 milliards de DH à fin mars 2018, portant la part de marché du groupe à 6,55%.

S’agissant des crédits à la consommation, ceux-ci affichent une augmentation annuelle de 16,8% à 3,37 MMDH et une part de marché de 6,57% à fin mars 2018. 

Les primes bancassurance non vie augmentent de 7,9%

Entre fin mars 2017 et fin mars 2018, les primes bancassurance non vie du groupe Crédit du Maroc ont progressé de 7,9%. Le groupe précise que cette performance a concerné toutes les branches : dommage (13,1%), prévoyance (4,3%) et assistance (6,9%). 

L’impact IFRS 9 ‘’totalement absorbé’’

Le groupe Crédit du Maroc indique au niveau de sa communication financière que l’impact brut FTA (First Time Application) ressort à -242 MDH sur les fonds propres au titre de la nouvelle application de la norme IFRS 9 en termes de provisionnement des créances. 

Il note également que l’impact a été anticipé à travers le renforcement des provisions collectives sur les trois dernières années. 

Ainsi, les fonds propres s’établissent à 5,47 MMDH faisant ressortir un ratio de solvabilité de 13,6% et un ratio Core Tier 1 de 11,1%, soit un niveau au-dessus des normes réglementaires d’après le groupe.