Page d'accueil Actus

La trésorerie des sociétés cotées s'améliore en 2017 malgré un contexte peu favorable (Upline)

medias24

A fin 2017, les disponibilités des sociétés non financières se sont améliorées, avec une trésorerie nette de -6,5 MMDH contre -11,2 MMDH en 2016, selon Upline. Ceci dans un contexte où les délais de paiement sont de plus en plus longs et les stocks sont difficiles à liquider.

A fin 2017, les disponibilités des sociétés non financières se sont améliorées, avec une trésorerie nette de -6,5 MMDH contre -11,2 MMDH en 2016, selon Upline. Ceci dans un contexte où les délais de paiement sont de plus en plus longs et les stocks sont difficiles à liquider.

Selon le rapport des résultats de l’année 2017 des sociétés cotées établi par Upline, l’amélioration de la trésorerie nette des sociétés non financières est le résultat d’un effet conjugué de la progression du Fonds de roulement (FR), passant de 19,6 MMDH en 2016 à 21,9 MMDH en 2017, et de l’allègement du Besoin en fonds de roulement (BFR), s’élevant à 23,4 MMDH au lieu de 30,8 MMDH.

Source: Upline

Cette croissance est le fruit des réalisations de plusieurs secteurs, notamment l’industrie minière dont la trésorerie nette devient positive en passant de -1,5 MMDH à 486,7 MDH à fin 2017, imputable au redressement de Managem.

>> Lire également: Managem: bonnes performances opérationnelles amplifiées par le produit d'une cession

Le FR et le BFR de l'industrie s’élèvent à 2,8 MMDH et 2,3 MMDH contre -143,7 MDH et 1,3 MMDH respectivement.

Le secteur pétrole & gaz, pour sa part, a contribué à cette croissance en affichant une trésorerie nette de 1,14 MMDH contre une trésorerie négative de -163 MDH en 2016, portée par un rebond de la trésorerie d’Afriquia Gaz (+270%) et de Total Maroc (615 MDH contre -305 MDH en 2016).

>> Lire également: Total Maroc: résultat net en hausse de 15% en 2017

>> Lire également: Afriquia Gaz: Une croissance à deux chiffres du résultat à fin 2017

Du côté du secteur agroalimentaire, un rebond de 476,6% de la trésorerie nette a été noté, en grande partie grâce à Cosumar (+424%).

Par contre, cette croissance couvre un recul de 76% de la trésorerie de Lesieur Cristal dont le contexte macroéconomique est peu favorable : volatilité des matières premières, faible campagne d'huile d'olive 2016-2017 avec des prix d'achat élevés et forte pression sur les prix de vente et développement des marques distributeurs.

>> Lire également: Cosumar: Des indicateurs en hausse et distribution d'actions gratuites

>> Lire également: Lesieur Cristal distribue un dividende stable

En tout cas, le FR de du secteur s’avère en progression de 8,7%, à 1,3 MMDH à fin 2017. Le BFR, quant à lui, s’allège considérablement en passant de 970 MDH à -113,8 MDH en 2017.

La disponibilité du cash au niveau du secteur immobilier a connu également une amélioration de 27,6% étant donné que la trésorerie nette est passée de -4,8 MMDH à -3,5 MMDH, reflétant le plan de redressement adopté par les immobilières.

Cette évolution favorable est portée en grande partie par l’amélioration de la trésorerie de Résidences Dar Saada (+82%) grâce à la réduction des créances clients passant de 971 MDH à 753 MDH au titre de l’exercice 2017. Cette croissance a été atténuée par le recul de la trésorerie d’Addoha (-37,6%) dont la situation devient de plus en plus difficile.

>> Lire également: Addoha: Baisse des agrégats financiers en 2017

>> Lire également: Résidences Dar Saada : Un dividende en hausse malgré la baisse du résultat net

Par ailleurs, il est à noter que le secteur des télécoms représenté par Maroc Telecom, la seule valeur cotée à la Bourse de Casablanca, affiche un creusement de la trésorerie nette (-16,6%) plombée par le poids des investissements. Notons que l'opérateur investit essentiellement dans l'infrastructure aussi bien au Maroc qu'à l'international.

Concernant le FR, celui-ci a reculé de 11,5% pour se situer à -24 MMDH en 2017; le BFR, pour sa part, a accusé une baisse de 8,8% pour s'établir à -15,4 MMDH.

>> Lire également: Maroc Telecom: indicateurs au vert pour 2017, et dividende en légère progression