Tableau de bord

le 24/08/2019
MASI
MADEX

MASI Pts

medias24

La plus jeune des banques de la place a amélioré son PNB et réduit son déficit tout en poursuivant son plan de développement.

La plus jeune des banques de la place a amélioré son PNB et réduit son déficit tout en poursuivant son plan de développement.

A fin 2017, le Résultat net part du groupe de CFG Bank s'élève à -56 MDHen amélioration de 4 MDH par rapport à 2016. Ce déficit reflète, selon le top management, les investissements et charges liées au développement de l’activité de banque commerciale, conformément à la feuille de route tracée par le Conseil d’Administration.

Pour sa part, le produit net bancairecelui-ci a grimpé de 21% pour atteindre 162 MDH.

Sur le plan commercial, les dépôts ont crû de plus de 58% pour s’établir à 3,84 MMDH, avec une part des dépôts à vue "en nette amélioration". 

En face, les prêts et créances sur la clientèle ont enregistré une évolution de 54% pour s’établir à 1,91 MMDH.

Ainsi, le total bilan s’établit à 4,6 MMDH et affiche une progression de 1,38 MMDH par rapport à 2016, illustrant le développement des dépôts et crédits clientèle précités. 

Les métiers de banque d’affaires

Les métiers de banque d’affaires ont connu une bonne année dans l’ensemble, selon le management, avec un PNB stable entre 2016 et 2017.

Le métier de gestion d’actifs a amélioré sa part de marché en 2017, passant de 3,5% à 3,8% avec un actif de 15,9 MMDH, en progression de 2,8 MMDH. Le PNB de cette activité à ainsi enregistré une hausse de 12%.

Les perspectives du groupe en 2018

Concernant 2018, les perspectives du groupe "s'inscrivent dans le cap du plan stratégique 2016-2021, qui prévoit la poursuite du développement du business model de CFG Bank autour de l'innovation technologique et la qualité de service, ainsi que de la conquête des clients et la distribution de crédits et de dépôts".

Page d'accueil Actus