Page d'accueil Actus

SMI: Résultats impactés par les couvertures de change

medias24

La société a pu consolider la production d’argent dans un contexte de baisse de la teneur du métal extrait. Toutefois, elle a succombé au dénouement des positions de ses couvertures de change.  

La société a pu consolider la production d’argent dans un contexte de baisse de la teneur du métal extrait. Toutefois, elle a succombé au dénouement des positions de ses couvertures de change.

Le résultat net de la SMI s’est établi à 239 MDH en 2017 contre 293 MDH une année auparavant, en recul de plus de 18%. Le management explique cette évolution par un repli du résultat financier.

En effet, le résultat financier est ressorti négatif à -24 MDH contre 25 MDH à fin 2016 en raison, selon le management, du dénouement des positions de couvertures de change. 

Pour sa part, le chiffre d’affaires s’est élevé à 1,12 milliards de DH, en légère progression de 2%. Cette performance est expliquée par la ''consolidation de la production d’argent à Imiter, notamment grâce à l’augmentation de 34% des tonnages traités, atténuant ainsi l’impact de la baisse de la teneur moyenne traitée pendant l’année écoulée'', indique le management. 

L’excédent brut d’exploitation (EBE), quant à lui, a augmenté de 3% à 558 MDH, soit une marge opérationnelle de 49,6%

Suite à ces réalisations, le conseil d’administration a décidé de proposer à l’assemblée générale ordinaire la distribution d’un dividende unitaire de 87 DH par action, représentant 60% du résultat net de l’exercice 2017.

Rappelons qu’au titre de l’exercice 2016, la SMI a distribué un dividende de 150,00 DH par action. 

S’agissant du plan de développement, le management indique que l’investissement de recherche et d’infrastructure engagé en 2017 est de 200 MDH. Et de souligner : "ce programme soutenu de recherche et d’exploration a permis de mettre en évidence de nouvelles réserves d’argent (+581 tonnes métal), augmentant ainsi la durée de vie de la mine d’environ deux ans". 

Pour la SMI, l’année 2017 a également connu le démarrage du projet d’extension de l’usine "afin d’améliorer les performances opérationnelles et d’atténuer l’impact de la baisse de la teneur en argent", précise le management.