Tableau de bord

le 20/09/2019
MASI
MADEX

MASI Pts

medias24

La filiale de recherche d’Attijariwafa bank, Attijari Global Research, vient d’émettre une note de recherche sur Maroc Telecom afin de recommander aux investisseurs de souscrire à l’OPV et maintient son cours objectif de 169 DH, anticipant ainsi une hausse de plus 34% par rapport au prix de cession au public.

Attijari recommande aux investisseurs de souscrire à l’OPV de Maroc Telecom

 | LE 17-06-2019 
La filiale de recherche d’Attijariwafa bank, Attijari Global Research, vient d’émettre une note de recherche sur Maroc Telecom afin de recommander aux investisseurs de souscrire à l’OPV et maintient son cours objectif de 169 DH, anticipant ainsi une hausse de plus 34% par rapport au prix de cession au public.

A l’heure où ces lignes sont écrites, le titre Maroc Telecom avançait de 2,41% à 136,10 DH après l’échange de 416.443 actions, drainant ainsi le plus fort volume de la cote à la mi-séance de ce lundi 17 juin.

Cette hausse intervient après l'annonce de l’opération qui anime le marché boursier marocain depuis quelques jours, portant sur la cession de 8% de la participation de l’Etat marocain dans le capital de Maroc Telecom.

A cette occasion, Attijari Global Research, la filiale de recherche du groupe Attijariwafa bank, vient de publier ce lundi une note de recherche sur la valeur Maroc Telecom comportant une recommandation favorable pour prendre part à l’OPV de Maroc Telecom. 

« La cession de l’État marocain de 8% de sa participation dans le capital de Maroc Telecom constitue un évènement majeur, se produisant environ une fois par décennie », commentent d’emblée les analystes d’Attijari Global Research (AGR).

Et de continuer : « Cette opération devrait connaître un grand succès grâce à la fois à un prix de souscription attractif de 125,3 DH et aux perspectives de développement de l’opérateur sous la nouvelle ère de la Data ».

Il importe de noter que les évaluateurs qui prennent part à cette opération sont Attijari Finances Corps. et Upline Groupe. Attijari Intermédiation fait partie également du syndicat de placement. 

A l’occasion de cette opération, AGR recommande aux investisseurs de souscrire à l’OPV de Maroc Telecom, et de profiter de la baisse technique du titre afin de se positionner aux prix actuels.

AGR maintient le cours fondamental de la valeur Maroc Telecom à 169 DH sur un horizon moyen terme, soit une hausse de plus de 24% par rapport au cours actuel et de 34% par rapport au prix de cession. 

L’argumentaire d’investissement de la filiale de recherche du groupe Attijariwafa bank relatif à cette OPV s’articule autour de 3 principaux points :

> L’année 2019 constitue un « bon timing » afin de se positionner sur le titre Maroc Telecom. En effet, l’opérateur historique renoue avec la croissance et ce, après avoir achevé un cycle défavorable sur la période 2011-2017. Grâce à une pyramide des âges particulièrement favorable au Maroc, le groupe profiterait pleinement du déploiement rapide de la Data ;

> Pour des investisseurs MLT, le titre Maroc Telecom présente un couple risque/rentabilité intéressant grâce à : 

- sa solide résilience en Bourse ;

- la qualité de sa Gouvernance et enfin ;

- sa politique de dividende régulière. 

« Nous croyons que le nouveau cycle de croissance se refléterait positivement sur le rendement du titre à travers un D/Y moyen supérieur à 6,0% durant la période 2019E-2025E » ;

> En marge de cette opération, les OPCVM au Maroc sont autorisés à détenir les valeurs qui pèsent plus de 15% dans l’indice MASI à hauteur de 20% de leurs fonds Actions contre 15% initialement. 

Avec un poids « post-cession » de 25% dans la capitalisation flottante du MASI, le titre Maroc Telecom devrait bénéficier d’une solide demande sur le marché secondaire.

Le titre IAM offre un profil risque/rentabilité attractif

Les analystes d’Attijari estiment que, sur la base d’une approche d’investissement Buy & Hold, (acheter le titre et le détenir sur un horizon long terme), Maroc Telecom constitue un placement attractif en termes de couple risque/rentabilité.

Et d’expliquer : « Sur un horizon de placement de 3 ans, le titre offre une rentabilité annuelle moyenne intéressante de 12% couplée à une solide résilience en Bourse, à travers un beta de 0,92 ».

AGR précise que ce niveau de rentabilité n’intègre pas l’effet annonce de l’OPV qui a engendré une baisse technique du cours en Bourse. 

La filiale d’Attijari estime également que, tenant compte du couple risque/rentabilité, le titre Maroc Telecom demeure bien positionné par rapport aux principaux secteurs cotés.

Elle souligne que la rentabilité annuelle moyenne du titre Maroc Telecom demeure toujours positive durant la dernière décennie et ce, quel que soit l’année d’entrée. 

« À titre d’exemple, en se positionnant sur le titre en 2010 à des niveaux de cours relativement élevés, la rentabilité annuelle ressort supérieure à 4% grâce notamment à la régularité du dividende ».

Attijari revient sur l’évolution de Maroc Telecom durant la dernière décennie en rappelant que le titre se traitait à des multiples de valorisation structurellement élevés, soit un P/E d’équilibre autour des 20x. 

Les analystes d’Attijari estiment ainsi que suite au démarrage d’un nouveau cycle de croissance à compter de 2018, le titre pourrait améliorer ses niveaux de valorisation futurs. Et tenant compte d’une croissance cible des profits de 4% en moyenne annuelle sur la période 2019E-2025E, le P/E de la valeur ressortirait à terme autour de 14x.

« Un tel scénario soutiendrait l’appréciation du cours du titre en Bourse», commente AGR. 

L’Analyse d’AGR s’appuie également sur la politique de distribution de dividende adoptée par l’opérateur téléphonique. 

« Depuis son IPO en 2004, Maroc Telecom adopte une politique de dividende régulière à travers la distribution de la totalité des bénéfices. Aussi, la politique de dividende est en cohérence avec l’environnement sectoriel dans lequel évolue l’opérateur historique ».

Dans ce sillage, Attijari estime que le retour à la croissance devrait s’accompagner naturellement par un relèvement du dividende, à l’image de celui opéré en 2018 (+5,4%). Le rendement de dividende du titre disposerait ainsi d’une marge de progression intéressante sur la période 2019-2025, passant de 5,6% à 7%, commentent les analystes.

Page d'accueil Bourse