Page d'accueil Actus

Jet Contractors: les bénéfices devraient croitre de 18,6% par an d'ici 2022, selon le management

medias24

A l’horizon 2022, le top management de Jet Contractors prévoit une croissance annuelle moyenne de 18,6% des bénéfices, qui serait le résultat d’une réduction significative de l’endettement et donc des charges financières, conjuguée à une bonne tenue de l’activité. Les investissements prévus s’élèvent à 221 MDH durant cette période prévisionnelle.

A l’horizon 2022, le top management de Jet Contractors prévoit une croissance annuelle moyenne de 18,6% des bénéfices, qui serait le résultat d’une réduction significative de l’endettement et donc des charges financières, conjuguée à une bonne tenue de l’activité. Les investissements prévus s’élèvent à 221 MDH durant cette période prévisionnelle.

Dans une note d’information publiée à l’occasion l’augmentation de son capital, Jet Contractors dévoile ses prévisions financières ainsi que son programme d’investissement sur la période 2018-2022.

Les investissements prévus de Jet Contractors totalisent un montant de 146 MDH. Ils concernent exclusivement le maintien de son outil de production. En intégrant les investissements financés en leasing, le total investissement ressort à 221 MDH, réparti comme suit :

Source: Note d'information, Jet Contractors

Une croissance annuelle moyenne de 13,5% du CA consolidé à l’horizon 2022

S’agissant des prévisions financières, le groupe estime que le résultat net consolidé prévisionnel devrait s’établir à 255 MDH à l'horizon 2022, soit une augmentation annuelle moyenne de 18,6% avec une marge nette moyenne de 10,3% sur la période. Le RNPG devrait ressortir à 245 MDH en 2022 contre 104 MDH en 2017, soit un TCAM de 18,6%.

Cette performance devrait résulter de l’amélioration du résultat opérationnel et financier.

L’EBITDA afficherait, selon le top management, une augmentation annuelle moyenne de 13,6% sur la période étudiée, avec une marge d’EBITDA moyenne de 22,2%. 

La performance attendue de l’activité se traduit par une évolution du chiffre d’affaires consolidé, sur la période prévisionnelle, selon un TCAM de 13,5% avec une contribution moyenne de 84% de Jet Contractors social suivie de Moroccan Contractors Associates (MCA), Jet Energy et Jet Alu International qui participeraient respectivement à hauteur de 5,7% et 3,1% et 2,8% à la formation du CA consolidé.

Pour leur part, les charges d’exploitation consolidées devraient évoluer selon un TCAM de 11,7% sur la période analysée. Elles sont constituées en moyenne de 66% des charges directes, 23% des charges indirectes et 11% des dotations d’exploitation et impôts et taxes.

Un gearing ramené à 8% en 2022

Le groupe explique que l’amélioration du résultat financier prévisionnel serait imputable à la baisse des charges d’intérêt avec le désendettement projeté, suite au remboursement de la tombée obligataire et le profil d’amortissement de la nouvelle dette à lever en 2019, ainsi que la maitrise du BFR et la performance affichée de l’activité améliorant la trésorerie nette.

L’endettement net (hors leasing) devrait diminuer nettement en passant de 489 MDH en 2017 à 18 MDH en 2022, selon le groupe. 

«Ainsi, les ratios d’endettement devraient baisser avec un gearing net (y compris le leasing) de 8% en 2022», lit-on sur la note.

Il convient de noter que les autres filiales de Jet Contractors ne portent pas d’endettement à l’exception de AR Factory dont l’encours du crédit bancaire s’élève à de 660 KDH à fin 2017 et qui devrait s’éteindre sur la période, souligne le management.

Par ailleurs, Jet Contractors a retenu un taux de distribution de dividendes de 14% de son résultat 2018, 30% de son résultat 2019, puis de 40% de son résultat 2020 et 50% de son résultat à partir de 2021.