Page d'accueil Actus

BMCI: baisse de 3,1% des bénéfices à fin septembre

medias24

Au 30 septembre 2018, les indicateurs financiers du groupe BMCI sont mitigés. Il en ressort une quasi-stagnation de l’activité et une baisse du RNPG accompagnée d’une augmentation du coût du risque.

Au 30 septembre 2018, les indicateurs financiers du groupe BMCI sont mitigés. Il en ressort une quasi-stagnation de l’activité et une baisse du RNPG accompagnée d’une augmentation du coût du risque.

Au terme des neuf premiers mois de l’année en cours, le RNPG de BMCI s’est établi à 460 MDH, en baisse de 3,1% par rapport à fin septembre 2017.

Et pour cause, le Résultat brut d’exploitation (RBE) consolidé s’établit à 1,08 MMDH, en quasi-stagnation par rapport à la même période un an auparavant (-0,5%).

Ceci alors que le coût du risque consolidé a augmenté de 3,2% à 342 MDH. Le taux de couverture des créances par les provisions des comptes sociaux s’établit à 80,1%.

Durant cette période, le groupe BMCI a réalisé un Produit net bancaire (PNB) consolidé de 2,28 MMDH, soit un niveau quasi-stable par rapport à la même période en 2017 (+0,5).

Le groupe explique cette tendance essentiellement par la hausse du résultat des opérations de marchés (+22,7%) et par la progression de la marge sur commissions (+3,1%) conjuguée à la baisse de la marge d’intérêt (-2,3%).

En face, les frais de gestion consolidés ont crû de 1,3% pour atteindre 1,2 MMDH. Le coefficient d’exploitation ressort à 52,7% à fin septembre 2018.

Au niveau des réalisations commerciales, les dépôts de la clientèle ont enregistré une hausse de 1,6%, pour atteindre 44,1 MMDH au lieu de 43,4 MMDH au 1er janvier 2018 avec une amélioration en termes de structure, les ressources non rémunérées représentant plus de 73%, mentionne le groupe dans un communiqué.

Les crédits par caisse à la clientèle ont atteint 51,3 MMDH contre 48,8 MMDH au 1er janvier 2018, soit une hausse de 5,2% par rapport au début de l’année.

Par ailleurs, il convient de noter que le contrôle fiscal de la filiale BMCI Leasing portant sur les exercices 2013 à 2016 inclus, et couvrant l’IS, l’IR et la TVA, a connu un dénouement en juillet 2018 sans impact significatif sur les comptes eu égard aux provisions préalablement constituées, indique-t-on dans l'attestation fournie par les cabinets d'audit.