Page d'accueil Actus

Crédit du Maroc: hausse de 17,9% des bénéfices à fin septembre

medias24

A fin septembre 2018, le Crédit du Maroc a pu dégager des bénéfices en progression à deux chiffres tout en améliorant son coût du risque. L’évolution des agrégats financiers témoigne d’une bonne tenue de l’activité et des marges. Détails.

A fin septembre 2018, le Crédit du Maroc a pu dégager des bénéfices en progression à deux chiffres tout en améliorant son coût du risque. L’évolution des agrégats financiers témoigne d’une bonne tenue de l’activité et des marges. Détails.

Au terme des neuf premiers de l’année 2018, le RNPG de Crédit du Maroc ressort à 381 MDH, en hausse de 17,9% par rapport à la même période en 2017.

Cette période a été marquée par la baisse de 13,1% du coût du risque à 237 MDH et l’amélioration du taux de couverture de 6 points à 91,8%.

Le Résultat brut d’exploitation (RBE) ressort à 841,8 MMDH, en appréciation de 7,6% par rapport aux neuf premiers mois de l’exercice 2017.

Le Produit net bancaire (PNB) du Crédit du Maroc s’accroît de 6,1% pour s’établir à 1,7 MMDH. La marge nette d’intérêt s’établit à 1,3 MMDH, en augmentation de 3,8% par rapport à la même période un an auparavant, bénéficiant du renforcement des encours et de l’optimisation du coût de la ressource, selon la banque.

Pour sa part, la marge sur commissions s’élève à 309 MDH, en appréciation de 8,4% sur une année glissante, dans le sillage de la bonne orientation des activités assurance, des opérations à l’international et de la monétique, indique le groupe.

De son côté, le résultat des opérations de marché s’établit à 144 MDH contre 110 MDH une année auparavant.

Les charges générales d’exploitation, quant à elles, ont enregistré une hausse de 4,8% atteignant 883 MDH. Le coefficient d’exploitation se situe ainsi à 51,2%, en amélioration de 0,66 points de pourcentage.

Hausse de 7,5% des crédits aux particuliers et de 8,3% des crédits Corporate.

Sur le volet commercial, les emplois clientèle du Crédit du Maroc progressent de 6,4% par rapport à fin septembre 2017, pour se hisser à 39,8 MMDH. À noter que les créances en souffrance reculent de 13,5%. 

«Le Crédit du Maroc continue à jouer pleinement son rôle de contributeur majeur de l’économie nationale aussi bien auprès des ménages, avec des croissances respectives de 14,1% et de 5,8% des crédits à la consommation et des crédits immobiliers, qu’au profit des entreprises, dont l’encours de crédits augmente de 8,3%», se félicite le groupe bancaire.

En face, la collecte globale de la clientèle, y compris les encours hors bilan, affiche une légère augmentation de 1,8% à 48,5 MMDH. Hors les dépôts à terme, la croissance s’élève à 3,6%.

S’agissant de l’activité de bancassurance, les primes collectées en assurance non-vie progressent de 12,4% par rapport à la même période de 2017, avec des évolutions positives sur l’ensemble des branches, selon la même source.

«Le Crédit du Maroc continue à enregistrer une forte demande de la part de ses clients en matière de protection, de prévoyance et d’assistance», ajoute-t-on.