Page d'accueil Actus

Les taux des crédits aux particuliers devraient rester bas en 2019

medias24

El Ghali Chraibi, DG de CAFPI Maroc, nous livre son analyse et ses perspectives d'évolution des taux des crédits bancaires. Globalement, les taux devraient rester bas, sur fond d'une concurrence rude entre les banques sur le segment des particuliers.

El Ghali Chraibi, DG de CAFPI Maroc, nous livre son analyse et ses perspectives d'évolution des taux des crédits bancaires. Globalement, les taux devraient rester bas, sur fond d'une concurrence rude entre les banques sur le segment des particuliers.

Les taux des crédits bancaires accordés aux particuliers n'ont jamais été aussi bas, malgré un léger rebond "technique" en milieu d'année. La dernière enquête de Bank Al-Maghrib sur les taux débiteurs le prouve.

Pour les crédits immobiliers, CAFPI Maroc, spécialiste du courtage en prêts immobiliers, est arrivé à négocier récemment des taux de crédit immobilier fixes inférieurs à 4,15%, et ce, sur des durées longues. En règle générale, ce taux oscille entre ce niveau et les 5%.

Les taux devraient rester bas en 2019, selon El Ghali Chraibi, directeur général de l'entreprise : "Les établissements bancaires devraient poursuivre leur politique de soutien au marché de l'immobilier par les taux d'intérêts", nous affirme-t-il.

Pour lui, la stagnation des prix de l'immobilier favorise la stabilité des taux à leurs niveaux actuels. 

Cela dit, M. Chraibi estime que les banques gagneraient à réduire davantage leurs taux: "Le marché du crédit immobilier est avant tout un marché de prix. Pour les banques, c'est le meilleur levier d'acquisition de nouveaux clients pour de très longues durées. Cela mérite un effort commercial".

Les taux bas caractérisent également le crédit à la consommation, mais M. Chraibi estime que les enjeux de ce marché sont différents: "Il s'agit d'un marché à très fort degré concurrentiel, surtout depuis que les banques ont décidé de s'attaquer à ce marché aux côtés des sociétés de financement", explique notre interlocuteur.

Il regrette toutefois le fait que les sociétés de financement freinent les rachats de crédits à la consommation, qui permettraient aux anciens clients de profiter des baisses de taux de ces dernières années.

Les taux négociés pour les crédits contractés auprès de sociétés de financement oscillent actuellement entre 9 et 14%, alors que ceux obtenus auprès des banques oscillent entre 5% et 6%.

Avoir recours au courtage pour accéder aux meilleurs taux

CAFPI est leader sur le marché du courtage depuis plus de dix ans. Avec le volume des dossiers présentés auprès de ses partenaires bancaires et financiers, le courtier a accès aux taux les plus compétitifs sur le marché.

"Pour chaque dossier et chaque profil client, nous obtenons systématiquement le taux le plus bas correspondant", indique M. Chraibi. "CAFPI fonctionne comme un grossiste: nous présentons un volume de dossiers à nos partenaires bancaires, et grâce à cela nous sommes en mesure de négocier la meilleure offre".

Bien évidemment, des critères jouent en faveur ou en défaveur du client. A savoir, le revenu, l'apport initial, ou le taux d'endettement: "Mais de manière générale, la garantie du taux le plus bas est de passer par un courtier", ajoute notre interlocuteur.

Il explique également que la qualité du montage, ainsi que la bonne solution de financement, sont essentiels pour s’assurer d’obtenir la meilleure offre.

"A titre d’exemple, suite au lancement cette année du financement Mourabaha, CAFPI a d’ores et déjà analysé les différentes offres et négocié pour ses clients avec plusieurs partenaires les meilleurs marges bénéficiaires du marché", conclut notre interlocuteur.

>>Lire aussi:

Les taux des crédits immobiliers au Maroc à leur plus bas historique!

Crédits: Ce que disent les banquiers de la hausse des taux pour les particuliers