Page d'accueil Actus

En 2017, l'Irlande est le second pays de provenance des IDE vers le Maroc

medias24

La France demeure le principal pays de provenance des IDE en 2017 vers le Maroc, suivie de l’Irlande, pays qui abrite les sièges de plusieurs multinationales en raison de son système fiscal attractif. Les Emirats arabes unis reculent à la troisième position.

La France demeure le principal pays de provenance des IDE en 2017 vers le Maroc, suivie de l’Irlande, pays qui abrite les sièges de plusieurs multinationales en raison de son système fiscal attractif. Les Emirats arabes unis reculent à la troisième position.

Les flux nets des investissements directs étrangers au Maroc ont augmenté de 23,1% à 26 MMDH en 2017, selon le dernier rapport annuel sur la balance des paiements et la position extérieure globale au titre de l'année écoulée, élaboré par l'Office des changes.

S’établissant à 15,2 MMDH, les flux en capital social, principale composante du flux des IDE, est en hausse de 700 MDH par rapport à l’année précédente.

Les flux au titre des instruments de dette se soldent par des investissements nets de 7 MMDH, en amélioration de 1,8 MMDH par rapport à 2016.

De même, les bénéfices réinvestis enregistrent un excédent de 3,8 MMDH, soit plus que le double enregistré en 2016.

Parmi les secteurs ayant le plus bénéficié d’investissements directs étrangers en 2017, figurent le secteur de l’activité immobilière (34,1% du total), les activités financières et d'assurance (18,4%) et le secteur des industries manufacturières (17,2%).

Les trois premiers secteurs passent d’une part de 61,1% du total des flux d’investissements directs étrangers au Maroc en 2016, à 69,7% en 2017, soit un gain de 8,6 points.

S’agissant de la répartition par pays, la France demeure le principal pays de provenance des flux d’IDE en 2017 avec 5,5 MMDH, suivie de l’Irlande avec 3,5 MMDH (ce pays abrite le siège de plusieurs multinationales en raison de son système fiscal attractif). Ces deux pays représentent 34,4% du flux total des IDE en 2017.

Les Emirats arabes unis reculent à la troisième position en 2017 avec un flux net de l’ordre de 2,8 MMDH ou 10,6% du flux total des IDE, suivis des Etats-Unis (9%) et l’Arabie saoudite (6,1%).

Une bonne année pour le tourisme

D'une autre part, les recettes 'Voyages' s’élèvent à 72,1 MMDH (soit 6,8% du PIB) en 2017 contre 64,2 MMDH en 2016.

En 2017, la répartition des recettes 'Voyages' par pays laisse apparaître que la France demeure le premier marché émetteur pour la destination marocaine avec une part de 32,5%, suivie de l’Espagne (8,4%), la Grande-Bretagne (8%), l’Allemagne (5,9%) et l’Italie (5,7%).

En dehors de la zone Euro, les recettes 'Voyages' en provenance de l’Amérique et du Moyen-Orient progressent modérément ces dernières années.

A ce titre, les Etats-Unis participent pour 5,6% au total des recettes touristiques et le Canada pour 2,1%. Quant à l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, ils contribuent respectivement pour 4,3% et 2,9%.

A signaler que le nombre de touristes augmente de 9,2% en 2017 par rapport à 2016, selon les chiffres du ministère du Tourisme.