Page d'accueil Bourse

Total Maroc: un cours cible de 1.255 DH, selon Upline

medias24

En dépit des risques liés au futur plafonnement des marges des pétroliers, Upline Securities recommande de renforcer la valeur Total Maroc dans les portefeuilles eu égard, entre autres, à l’extension de son réseau de stations-service et sa stratégie d’innovation. Les analystes estiment que le titre a un potentiel de croissance en bourse de 30%. Néanmoins, la hausse des prix des carburants et la pression sociale sont des risques que l’opérateur devrait prendre en considération. 

En dépit des risques liés au futur plafonnement des marges des pétroliers, Upline Securities recommande de renforcer la valeur Total Maroc dans les portefeuilles eu égard, entre autres, à l’extension de son réseau de stations-service et sa stratégie d’innovation. Les analystes estiment que le titre a un potentiel de croissance en bourse de 30%. Néanmoins, la hausse des prix des carburants et la pression sociale sont des risques que l’opérateur devrait prendre en considération.

Dans son rapport «Upline Equity Strategy» du mois d’octobre 2018, Upline Securities a procédé à la sélection d’une dizaine de valeurs à acheter ou à renforcer dans les portefeuilles des investisseurs. Parmi celles-ci figure Total Maroc, et ce malgré les risques liés au futur plafonnement des marges des distributeurs pétroliers, sujet suscitant les inquiétudes des acteurs du marché ces derniers mois.

Selon les analystes d’Upline Securities, la valeur présente un potentiel de croissance en bourse de 29,6% (par rapport au cours observé le 23 novembre) et devrait atteindre un cours cible de 1.255 DH.

«Sur la base de la méthode d’actualisation des cash flows futurs (DCF) et d’un niveau de marge opérationnelle moyenne de 8,9% sur la période 2017-2027, nous aboutissons à un cours cible de 1.255 DH contre un cours en bourse de 1.106 DH en date du 24 octobre 2018, d’où notre recommandation de renforcer le titre dans les portefeuilles», indique Upline Securities.

«Compte tenu du positionnement stratégique du groupe sur le marché marocain et de sa solidité financière marquée par un excédent de trésorerie de 314,7 MDH à fin juin 2018, nous continuons à recommander à l’investisseur en bourse de se renforcer sur la valeur», souligne-t-on.

La hausse des prix des carburants et la pression sociale, des risques à prendre en considération

En dépit des risques qui planent au sujet du plafonnement des marges, l’équipe d’Upline Securities estime que Total Maroc poursuit l’extension de son réseau de stations-service et sa stratégie d’innovation, pour répondre à la hausse de la consommation domestique des carburants en lien avec l’élargissement du parc automobile national.

Néanmoins, d’autres risques sont à prendre en compte. La pression sociale qui semble empêcher le distributeur d’impacter systématiquement la hausse du prix des produits raffinés sur le marché local, et une hausse durable du prix des carburants qui pourrait entrainer un recul de la consommation, dans le sillage de l’amélioration des transports publics dans les grandes métropoles. 

Un BFR sous pression

En termes de perspectives, «Total Maroc devrait continuer à capitaliser sur le savoir-faire de sa maison-mère à travers la commercialisation de produits à plus forte valeur ajoutée, mais aussi par un effet de taille en lien avec l’ouverture de nouvelles stations-service», lit-on sur le rapport.

Cela dit, la nouvelle obligation des distributeurs de détenir un stock de sécurité de 2 mois minimum ainsi que la hausse du prix des carburants devraient mettre le BFR de la société sous pression, mentionne Uplines Securities.

«Déjà au S1-2018, nous relevons une hausse de 18,3% du stock de marchandises à 1,17 MMDH (bien qu’intégrant également un effet prix) et un alourdissement de 200 MDH des créances sur la caisse de compensation, augmentant les créances envers l’Etat, qui tutoient désormais le milliard de dirhams», ajoutent les analystes.

"La contraction des marges pourrait inciter Total Maroc à accélérer le développement des services à plus forte valeur ajoutée"

«Côté prix, nous pensons que la hausse des cours internationaux ne sera pas systématiquement reflétée sur le prix de vente public étant donné la nouvelle configuration allant vers l’instauration d’un projet de loi plafonnant les marges des distributeurs. Dans ces conditions, la marge de distribution de l’opérateur devrait en pâtir. Une situation qui pourrait inciter Total Maroc à accélérer le développement des services à plus forte valeur ajoutée afin de soutenir ses marges», concluent-ils.

Pour rappel, Total Maroc a cédé près de 46,5% depuis le début de l’année, drainant un volume de 813 MDH. Et pour cause, le flou qui entoure cette décision du gouvernement de plafonner les marges des pétroliers. La tendance baissière a été entamée en mai dernier quand le débat sur le sujet a été lancé suite à la campagne de boycott et après la publication du rapport de la commission parlementaire sur les hydrocarbures.

Source: Upline Securities

>> Lire également: Total Maroc: Le plafonnement probable des prix des carburants pèse toujours sur le cours en bourse

>> Lire également: Bourse: Total Maroc fortement impactée par le futur plafonnement des marges des distributeurs de carburants

>> Lire également: Total Maroc: La pression sur les marges fait baisser les bénéfices à fin juin

>> Lire également: Bourse: Le cours de Total Maroc impacté par la décision du gouvernement de plafonner les marges des pétroliers